LUXEMBOURG
SERGE KOLLWELTER

Après l‘évaluation du programme gouvernemental de 2013 en matière de culture et de développement culturel l’initiative citoyenne „Forum Culture(s)“ a récemment constaté que, quatre ans après la mise en place du présent gouvernement, la plupart des chantiers n’ont guère avancé.

«Qu’un gouvernement ait des ambitions est en soi une bonne chose. Qu’il en ait (eu) beaucoup dans le domaine de la culture, ciment de la cohésion sociale, est mieux encore.

Hélas, le bilan de la politique culturelle actuelle analysée par l’initiative citoyenne „Forum Culture(s)“ est malheureusement très décevant. Les six chapitres du Pacte Culturel signé en 2008 par tous les partis politiques concernent la culture et l‘éducation, la culture et le social, la culture et l‘économie, la culture et les acteurs culturels, la culture et ses infrastructures, la culture et le patrimoine ont donné lieu à certaines mesures ponctuelles, mais rarement structurelles et stratégiques, et cela de la part des deux derniers gouvernements.

A l’aune d’une nouvelle législature il convient de rester attentif: la culture aura-t-elle une place de choix dans les programmes des partis politiques et pour le gouvernement prochain?

Culture, arts, recherche et innovation, créativité, savoir et savoir-faire seront-ils au centre des politiques? La quasi absence de réactions des partis politiques à l’offre de dialogue de „Forum Culture(s)“ sur ses „Wahlprüfsteine“ ne laisse guère présager un changement de paradigme. Quel crédit accorder à un plan de développement culturel prévu en 2013, à courte échéance‘ qui surgira comme un éclair trois mois avant la fin du mandat des Ministres actuels de la Culture?

Une „nouvelle politique culturelle“ ne peut consister en un catalogue de bonnes intentions, mais devra aborder la révolution numérique et l’intelligence artificielle, la démocratie culturelle et les droits culturels, l’interculturalité et l‘“intégration culturelle“ des réfugiés et des migrants ainsi qu’une véritable place de la culture dans les écoles.

„Le Gouvernement va développer, en associant les acteurs culturels au processus de réflexion, un concept de gouvernance culturelle, concernant notamment le rôle et les missions de l’Etat et des communes, du Ministère de la Culture, des autres Ministères.“ Ce point du programme gouvernemental en cours sera sans doute repris par un prochain gouvernement. Espérons qu’il aura un sort différent de la pratique vérifiée depuis 2013. Peut-être en mettant en place une plateforme qui réunirait tous les acteurs concernés et qui pourrait contribuer activement à une refonte totale de notre politique culturelle: Ministères de la Culture, de l’Education, de l’Economie, du Développement Durable, du Tourisme, des Relations Extérieures et de la Coopération au Développement, les communes, le secteur privé (l‘économie créative, mais aussi l‘économie sociale et solidaire), et la „société civile“ (les associations et fondations) sans oublier bien sûr les artistes et autres acteurs culturels?»

Le baromètre des réalisations de ce gouvernement et les „Wahlprüfsteine“ se trouvent sur www.forumcultures.lu