LUXEMBOURG
AUDREY SOMNARD

Le résultat net de BGL BNP Paribas baisse de près de 23% au premier semestre 2018, par rapport à la même période en 2017

BGL BNP Paribas a publié vendredi les résultats du premier semestre 2018, plombés par «une charge d’impôts exceptionnelle due une estimation à la hausse de la valeur de la participation de BGL BNP Paribas dans BNP Paribas Leasing Solutions S.A», explique-t-on dans le communiqué. La banque affiche en effet un recul de près de 23% entre juin 2017 et juin 2018: de 170,3 millions d’euros à 131,2. La branche leasing représente des équipes d’experts qui accompagnent les professionnels qui souhaitent financer un investissement, développer leurs ventes d’équipements professionnels ou financer leur parc et en externaliser la gestion.

Parallèlement, le total du bilan s’élève à 54,2 milliards d’euros, en hausse de 9% par rapport au 31 décembre 2017, reflétant selon la banque «le bon développement des activités». Le produit net bancaire atteint quant à lui 693,1 millions d’euros, en augmentation de 6% par rapport au 1er semestre 2017. Alors que les taux bas persistent, l’activité commerciale reste très soutenue dans les différents domaines d’activité.

Du côté de la banque de détail et des entreprises, elle enregistre une croissance des encours moyens de crédits de 9%, portée par la progression des crédits immobiliers et des crédits d’investissement. Les volumes moyens des dépôts augmentent de 13%, qui s’explique en particulier «grâce à une très bonne collecte auprès de la clientèle des entreprises en lien avec le développement des services internationaux de cash management».

Soutenir le développement des activités de leasing

Le «Wealth Management» réalise une croissance de 8% de ses actifs sous gestion. Tous les segments progressent en termes d’apports nets de capitaux. Les encours moyens de crédits du métier Wealth Management progressent eux de 7%.

Les frais généraux s’élèvent à 375,2 millions d’euros, en augmentation de 8% par rapport au 1er semestre 2017 (348,4 millions d’euros). Cette hausse s’explique principalement par des investissements visant à soutenir le développement des activités de leasing, ainsi que par l’entrée dans le périmètre de consolidation de plusieurs filiales.

Tout ceci dans un contexte où la banque a annoncé cette semaine la finalisation de l’acquisition d’ABN AMRO et de sa filiale ABN AMRO Life S.A au sein de Cardif Lux Vie. Cette opération vise à renforcer les positions clés que le Groupe BNP Paribas au Luxembourg occupe sur les marchés de la banque privée et de l’assurance.