MONDERCANGE
GWEN TEIXEIRA

Le «Naga» à Mondercange est le nouveau lieu de sortie tendance de Marc et Max Hobscheit

Vingt ans d’expérience transmise de père en fils: Marc et Max Hobscheit invitent dans un univers ethnique et gastronomique avec leur nouveau restaurant le «Naga» à Mondercange, qui ouvrira officiellement ces portes aujourd’hui à 18.00.

Le parcours de Marc Hobscheit a commencé il y a une vingtaine d’années avec l’idée d’ouvrir un café. La première maison gérée sous son nom c’était ainsi le café «Ënnert de Steiler» dans la capitale. Diriger cet établissement lui a donner envie de se lancer dans la restauration. Aujourd’hui, sous leur nom, Marc et Max Hobscheit possèdent l’agence immobilière «Foncière», le restaurant «Waldhaff - La Sauvageonne» qui nous transporte dans un monde genre safari et maintenant le «Naga» qui vous emmène dans un tout autre univers. Chaque concept qu’ils créent est unique en son genre. Le père et fils y mettent toute leur passion dans la décoration, l’ambiance et le menu. Ils souhaitent captiver la clientèle par tous les sens.

Pas qu’un simple restaurant

Avec le «Naga», Marc et Max Hobscheit proposent un endroit où les clients ont l’opportunité de dîner, mais en même temps de passer un bon moment entre amis autour d’un verre et de tapas. Il ne s’agit ainsi pas simplement d’un restaurant qui propose des plats de façon traditionnelle avec entrée, plat et dessert, mais c’est aussi un concept qui introduit le «food sharing». L’idée est de donner la possibilité aux personnes de commander plusieurs plats et que tout le monde puisse en profiter, de partager donc les différents mets, qui permettent aux gens de manger en plus petites quantités, mais de façon variée. Le menu est composé de plats nés d’une fusion entre cuisine française et asiatique.

Par ailleurs, le «Naga» n’est pas qu’un simple endroit où on peut aller apprécier un bon menu du jour ou dîner en tête à tête ou en groupe, mais c’est aussi un lieu avec un charmant bar à l’étage qui offre des cocktails, dont une douzaine sans alcool. En outre sont proposés un espace «lounge» ainsi qu’un fumoir qui vous attendent pour une session détente entre amis. Le principe du «afterwork» est aussi très important pour les gérants du «Naga». Ils souhaitent que les gens qui viennent du centre-ville au sud fassent un détour pour apprécier un bon moment autour d’un cocktail avec de la musique qui permet encore d’avoir une bonne conversation. Et si on n’est pas trop tendance cocktail, il y a un bar à vins qui vous attend avec une grande sélection, où chacun trouvera son bonheur.

Epicerie fine intégrée

Depuis cinq ans, Marc et Max Hobscheit travaillent ensemble. Leur relation professionnelle est bien plus qu’excellente car tous les deux savent où sont leurs points forts. Marc est passionné de décoration et adore y ajouter sa touche personnelle dans chacun de ces projets. En entrant dans un de leurs établissements, le client reconnaît tout de suite le «touch» particulier. C’est à chaque fois tendance, différent et bien exécuté. Marc met particulièrement attention aux petits détails comme par exemple intégrer une petite épicerie fine au «Naga». Celle-ci offre aux clients un grand choix en vins, liqueurs, confitures et pâtes à tartiner sucrés. Celui qui gère tout derrière les coulisses, c’est Max et il est bien sûr aussi présent avec les clients et dans le restaurant, mais il maîtrise bien tout ce qui est comptabilité et «meetings».

Le succès des établissements Hobscheit, c’est une combinaison de talent, passion et de volonté de créer quelque chose de nouveau et d’excitant. C’est accepter le défi et tenter le coup. Au «Naga» en tout cas, tous les ingrédients semblent réunis pour une belle réussite.