LUXEMBOURG
LJ

A la PwC Academy, c'est le sur-mesure qui compte

La PwC Academy utilise le digital comme un outil complémentaire aux cours traditionnels de formation continue. Un moyen d’aider les clients de la firme, mais l’e-learning ne remplace pas la force du relationnel. Le marché de la formation continue est un enjeu commercial. Du côté de PwC et de son «academy», l’important est de répondre aux attentes des clients avec des formations adaptées. Pour le Big4, le digital doit être vu comme un outil complémentaire à des formations qui sont bien souvent du sur-mesure pour les clients: «L’e-learning se prête bien à des formations Anti money laundering (AML) ou RGPD, mais 70% de notre chiffre d’affaires se fait sur des formations sur-mesure», explique Nicolas Lefèvre, associé PwC’s Academy.

Pour autant, ces derniers ont doublé leur chiffre d’affaires sur le digital, preuve de l’intérêt des clients pour la flexibilité que le digital offre. Mais au-delà de la formation elle-même, il ne faut surtout pas négliger le relationnel qu’apporte des formations comme celles-ci: «Ce qu’apporte le digital, c’est l’accès à des contenus entre deux sessions de formation. Et puis nous avons mis en place un réseau social de formations pour qu’une communauté se mette en place, échange sur ses expériences car il s’agit bien souvent d’employés ou dirigeants de plusieurs entreprises».

La directrice de la PwC Academy, Carole Houpert, insiste sur la différence entre le «rapid learning» et les formations sur le long terme. «Nous avons des petits tutos, des quiz pour des petits apprentissages d’une ou deux nouveautés. Le e-learning c’est plus long, cela nécessite de véritables scénarios pédagogiques, ce ne sont pas de simples slides».

Effectivement, seul un tiers du coût d’une formation online relève de la technique, pour les deux tiers restants, le coût est dédié à la personnalisation et la scénarisation de la formation. «Nous avons un objectif d’apprentissage, le digital reste un outil inclus dans la palette, mais pas un objectif en soi. D’ailleurs pour certains clients nous ne recommandons pas l’e-learning, cela dépend des besoins»

  www.pwcacademy.lu