LUXEMBOURG
AUDREY SOMNARD

Bank of Beirut intègre la banque privée luxembourgeoise Fortuna

C’est via un communiqué de presse que la direction de la banque Fortuna a annoncé mardi qu’elle faisait l’objet d’une acquisition par Beirut Bank.

Fortuna Bank est établie au Luxembourg depuis 1920, elle était restée jusque- là indépendante. Pour Beirut Bank, déjà présente depuis 2002 au Royaume-Uni, à Chypre et en Allemagne sous forme de filiales, cette acquisition permet au groupe de s’implanter plus durablement en Europe. La banque libanaise est également active en Australie, à travers sa filiale Bank of Sydney, ainsi qu’une implantation régionale avec cinq branches au Sultanat d’Oman et des bureaux de représentation aux Emirats Arabes Unis, au Nigeria, au Qatar et au Ghana.

La direction est reconduite

Détail technique, la transaction doit être encore soumise à l’accord de la Banque centrale européenne (BCE), de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) et de la Banque du Liban.

Concrètement, aucun changement ne devrait survenir suite à ce changement d’actionnaire. Selon le communiqué, la direction est reconduite, pas de grand changement notable donc. Le communiqué précise même que «le personnel actuel reste au service de la clientèle locale et régionale. Les équipes seront renforcées pour garantir la croissance organique des activités», sans ajouter néanmoins de combien de personnes sera ce «renforcement». Actuellement, la banque emploie au Luxembourg 26 salariés. Fortuna devrait s’ouvrir à l’étranger puisque Beirut Bank souhaite que la banque luxembourgeoise vise une clientèle au niveau de la Grande Région ainsi que le déploiement d’une offre de services bancaires à une clientèle étrangère.

«Nous avons rencontré à maintes reprises les décideurs de la Bank of Beirut ces derniers mois et une très solide relation de confiance s’est construite, explique Jerry Grbic, Directeur Général de Fortuna Banque. Je suis heureux pour nos clients et pour notre personnel que le Conseil d’Administration ait pris le soin de trouver un investisseur qui entend développer tant l’activité régionale de notre banque que ses contacts internationaux»