LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Le distributeur a inauguré son nouveau siège, l’occasion de faire le point sur ses activités

HIFI International a ouvert les portes de son nouveau quartier général mercredi après-midi. Situé à Contern, ce bâtiment constitue le nouveau siège administratif et logistique de l’enseigne. Celle-ci a investi 13,5 millions d’euros pour ce complexe où travaillent 60 de ses 145 salariés. «Une grande partie de la croissance ces dernières années est venue de l’électroménager», explique le directeur de HIFI International, Simon de Wasseige. Ce segment de produits est passé de 5% à 35% du chiffre d’affaires de l’enseigne, depuis son rachat en 2012 par le belge Krëfel.

Et qui dit électroménager dit gros électro. Ces fours, ces réfrigérateurs et autres lave-linge nécessitent des espaces de stockage bien plus importants que les produits multimédia et audio vendus traditionnellement par l’enseigne. Celle-ci a donc revu sa copie: son projet de hub à Bettembourg a été avorté et le terrain de 25.000 m² acquis au début des années 2000 a trouvé une autre finalité. Un «retail park» y ouvrira ses portes l’an prochain avec treize magasins, dont un HIFI International bien sûr.

Exit, les formats urbains

«Aujourd’hui, je ne veux plus que des magasins de 700 à 1.000 m² avec un parking dédié et gratuit», souligne Simon de Wasseige. Fini donc les boutiques en centre-ville, la fermeture récente de celle installée à l’avenue de la Gare confirme cette approche.

Aujourd’hui, HIFI International compte dix points de vente mais un onzième ouvrira en novembre à Strassen, sur la route d’Arlon, avant celui de Bettembourg en 2019. Avec plus de 40 années d’existence, l’enseigne a connu bien des changements. En 2013, elle s’est agrandie en rachetant Darty Luxembourg. Quant à son intégration en 2012 au sein de Krëfel, «c’est notre grand frère et on a énormément à apprendre», insiste Simon de Wasseige.

Le directeur assume pleinement la préservation du nom de l’enseigne, inconnu au-delà des frontières. «Cette identité luxembourgeoise est vraiment très importante pour nous par rapport aux concurrents comme Saturn ou Auchan».

Le e-commerce n’est pas en reste: «Le online est aujourd’hui clairement notre plus grand défi», admet le directeur qui dit miser sur le contact avec la clientèle dans ses magasins, sans oublier le service comme la livraison et l’installation des appareils. «Il n’y a clairement plus un client qui vient en magasin pour un achat sans s’être renseigné au préalable sur le web», observe Simon de Wasseige qui dit travailler main dans la main avec le online. Les clients peuvent d’ailleurs effectuer leurs achats sur le site web de l’enseigne.

Au terme de son exercice clôt le 31 mars 2018, HIFI International a enregistré un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros HTVA, en hausse de 6,5% sur un an. Le petit poucet luxembourgeois est certes loin de son grand frère belge et de ses 400 millions d’euros enregistrés. Mais il compte, il faut le rappeler, sept fois moins de points de vente que lui.

www.hifi.lu