LUXEMBOURG/SYNDNEY
CATHERINE KURZAWA

La société basée à Belval a réussi son introduction à la Bourse de Sydney

L’entreprise de services spatiaux Kleos Space basée au Technoport a fait son entrée ce vendredi matin à la Bourse de Sydney, a-t-elle annoncé dans un communiqué de presse. Kleos Space a réussi à lever presque 7 millions d’euros (11 millions de dollars australiens), destinés à financer son premier système de satellites.

«La levée de fonds intéressait particulièrement les groupes institutionnels basés en Australie», a déclaré dans le communiqué Andy Bowyer, cofondateur et directeur général de l’entreprise.

Celle-ci est basée au Luxembourg mais détenue par la société britannique Magna Parva, spécialisée dans les services d’ingénierie à valeur ajoutée au secteur spatial.

Magna Parva est spécialisé dans le «In-Space Manufacturing», qui permet le déploiement de très grandes structures dans l’espace. «Notre entrée en Bourse survient à un moment où les gouvernements mondiaux sont à la recherche d’une nouvelle technologie qui leur permet de protéger leurs frontières. Nous sommes convaincus que Kleos Space fournira une solution», a ajouté Andy Bowyer.

20 satellites dans le viseur

Kleos Space ambitionne de mettre en œuvre une constellation de 20 systèmes de satellites en orbite terrestre basse pour fournir une offre de surveillance avec une information en temps quasi réel, assure l’entreprise.

En fait, ses satellites pourront localiser des transmissions radio de n’importe quel point sur le globe et déterminer le lieu et le moment de la transmission.

Kleos Space a signé au début de cette année un accord avec l’américain GomSpace pour la construction de son premier satellite, pour plus de 2,2 millions d’euros.

Selon son calendrier, la livraison du système est prévue au premier trimestre 2019.

«Nous sommes en outre à un stade précoce de discussions avec certains candidats de grande notoriété de la course à l’espace et qui ont les compétences de porter nos satellites en orbite», a ajouté Andy Bowyer.

De Belval à Sydney

«L’introduction d’une entreprise luxembourgeoise à la Bourse australienne souligne le caractère international et dynamique du secteur spatial au Grand-Duché», a réagi le ministre de l’Economie Etienne Schneider.

Pour rappel, le Luxembourg a signé en juillet 2017 un protocole d’entente avec Magna Parva, maison-mère de Kleos, qui avait fait son entrée dans le programme d’exploration des ressources spatiales «SpaceResources.lu». Ce dernier a été lancé en février 2016, et a déjà déjà reçu l’adhésion d’une série d’entreprises telles que Deep Space Industries, Planetary Resources, iSpace, GomSpace et Spire Global.