ROSPORT
CATHERINE KURZAWA

La famille Wengler est spécialisée dans l’importation et la distribution de vins et spiritueux

Si la commune de Rosport est connue pour ses sources d’eau, elle est aussi un point d’arrêt sur la feuille de route des amateurs de vins et spiritueux. La société d’importation et de distribution Wengler Châteaux & Domaines y est établie depuis 121 ans et est un fournisseur-clé aussi bien des professionnels de la restauration que des enseignes de distribution.

Elle dispose en effet d’exclusivités sur une série de marques, ce qui en fait le premier maillon de la chaîne de distribution au Grand-Duché. «Je suis toujours en contact direct avec le fournisseur, je n’ai pas envie de perdre une exclusivité», explique sans détour Gérard Wengler, l’administrateur-délégué de la société. Celle-ci fournit 600 restaurants au Luxembourg et a réalisé l’an dernier 43 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Dans un immense hangar, des milliers de bouteilles sont stockées avant d’être distribuées aux quatre coins du pays. Vins, champagnes, spiritueux, bières partent vers les restaurants mais aussi les grossistes qui fournissent les stations-service du pays sans oublier les enseignes de grande distribution.

«Les restaurants sont à la recherche du meilleur rapport qualité-prix», glisse Gérard Wengler, en particulier depuis le passage de la TVA de 3% à 17% sur les alcools. L’entrepreneur s’est adapté à cette évolution et publie désormais un catalogue des vins vendus moins de 15 euros la bouteille. «Notre philosophie est que même si c’est bon marché, ça doit être bon. Je dois pouvoir le boire moi-même, je dois pouvoir me faire plaisir». Son vin le moins cher coûte 3,50 euros la bouteille, et sa gamme de 1.000 flacons compte 300 unités à moins de 15 euros.

La 5ème génération en place

Les vins de France, et en particulier de Bourgogne, ont aussi une place de choix dans l’assortiment de Wengler, tout comme ceux d’Italie, d’Allemagne, d’Autriche, du Portugal et de Suisse. Aux commandes de la société depuis 1992, Gérard Wengler représente la quatrième génération de cette famille au palais aiguisé. Son arrière-grand-père avait lancé l’affaire en 1897 avec un petit bistrot et une ferme. Son grand-père a ensuite débuté la production de vins et de jus de fruits, ainsi que la distillerie. Mais après la Deuxième Guerre mondiale, le marché s’est orienté vers des produits élaborés sur base de concentrés et arômes, un créneau qu’a balayé le père de Gérard Wengler. Il a donc décidé de reconvertir la société en importateur et distributeur de vins et spiritueux.

Aujourd’hui, la cinquième génération est déjà dans les starting blocks puisque Charline Wengler, la fille de Gérard Wengler, veille au marketing de l’entreprise. La jeune femme a étudié à Londres, Paris et Florence. Elle a pu prendre la température des tendances en cours et à venir. «On se dirige vers une premiumisation», assure-t-elle. «Il y a des bars qui sont en train de créer cette demande pour des cocktails sophistiqués et c’est ce que les gens cherchent de plus en plus», poursuit-elle.

A la maison aussi, les particuliers sont demandeurs de goûter à des produits de choix. La vinothèque Wengler qui cible cette clientèle voit son chiffre d’affaires croître d’année en année. Il a atteint l’an dernier le cap du million d’euros, et sur les sept premiers mois de l’année, la croissance des ventes aux particuliers est de l’ordre de 30%, contre 10% chez les professionnels.

Les amateurs de vins se réunissent aussi au «Wine Club» de Wengler, où des dégustations sont organisées. Amateur de produits de bouche, Gérard Wengler en distribue aussi quelques-uns tels que des jambons, des fromages, des huiles et des vinaigres. Un vinaigre «fait maison» a même été développé. «Il est fait avec les plus grands vins du monde», assure l’administrateur-délégué qui y a trouvé un moyen d’éviter que les bouteilles ouvertes en dégustation mais non-terminées finissent dans les égouts.

Qualité et différenciation, la famille Wengler entend cultiver ses spécificités et continuer à dénicher de nouveaux flacons pour son assortiment. Au total, 42 salariés travaillent dans cette entreprise qui ambitionne de franchir les 50 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année.

www.wengler.lu