Le budget primitif de la Région voté

104 voix pour et 29 contre: c‘est le résultat du vote vendredi dernier du budget primitif de la Région Grand Est pour 2018, adopté en séance plénière à Metz au bout de près de deux jours de débats. Ce budget s’élève ainsi à 2,863 milliards d’euros, dont 850 millions d’euros consacrés aux dépenses d’investissement. Les dépenses d‘intervention s‘articulent autour de cinq priorités. L’emploi d‘abord, avec 467 millions d’euros pour renforcer la compétitivité économique et faire du Grand Est une des régions les plus créatives, les plus innovantes et entreprenantes de France.

La jeunesse ensuite: 519 millions d’euros seront mobilisés en faveur de l’éducation et de la formation. Quant aux territoires, 232 millions d’euros seront dédiés à promouvoir tous les territoires, urbains et ruraux, en veillant à leur équilibre à travers notamment le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires. Le plus gros poste d‘investissement, 867 millions d’euros, est consacré aux mobilités: l’extension de l’offre TER est une priorité, ainsi que la reprise de trois lignes de Trains d’Équilibre du Territoire intégrées au réseau TER. Enfin, 103 millions d’euros seront employés pour affirmer le caractère transfrontalier et européen du Grand Est. Il s’agit de développer le rayonnement et l’attractivité de la Région, tant sur le plan national qu’européen.