LUXEMBOURG
IMRE SIMON

Ce 17 avril a lieu la journée européenne de l’information jeunesse. Il s’agit en fait de la date anniversaire de la fondation de la „European Youth Information and Counselling Agency“ (ERYICA) qui a vue le jour le 17 avril 1986 à Madrid. Il s’agit d’une a.s.b.l. de droit luxembourgeois implantée à Bonnevoie qui soutient un réseau de 36 organisations membres dans 27 pays. Imre Simon, „Member’s Services Manager“ chez ERYICA, nous en dit plus sur la mission de l’association et l’importance de l’accès des jeunes à une information non-biaisée.

„ERYICA est une organisation européenne indépendante composée de réseaux de coopération nationaux et régionaux qui travaillent dans l’information de la jeunesse et des services aux jeunes. L’objectif est de développer, de soutenir et de promouvoir l‘élaboration d’une information jeunesse de qualité et d‘élaborer et de proposer dans cet esprit des formations continues aux professionnels qui travaillent avec des jeunes. Ces derniers ont comme tout le monde un droit à l’information et ERYICA a adopté une charte pour assurer qu’ils puissent exercer ce droit.

On y retrouve par exemple des lignes directrices comme la garantie de l’accessibilité des centres et services d’information jeunesse, la présence de professionnels pour relayer l’information ou encore l’assurance de l’objectivité de l’information.

Les choses ont évidemment beaucoup changé depuis la fondation d’ERYICA. Aujourd’hui, les informations circulent à toute allure et leur volume est tel qu’il est parfois difficile d’y retrouver celles qui sont correctes et neutres.

Ce qui est „news“ et ce qui est „fake news“, pour employer une expression beaucoup utilisée ces derniers mois, peut être difficile à distinguer par un jeune qui n’est pas encore outillé pour faire cette distinction. Or, il fera ses choix de vie personnels sur base des informations qu’il jugera pertinentes, mais qui peuvent s’avérer ne pas être les bonnes.

ERYICA s’emploie justement à le guider pour trouver les informations correctes qu’il lui faut, à le doter d’une „information literacy“ pour pouvoir apprécier lui-même ses sources d’information. Il est intéressant de constater - c’est l’expérience de nos partenaires - que malgré l‘énorme éventail d’informations disponibles aujourd’hui sur tous les canaux, les jeunes restent nombreux à préférer se faire conseiller en face à face pour leurs choix de carrière ou de vie.

Avec cette journée européenne, ERYICA souhaite mettre en relief toutes les problématiques rattachées au besoin d’une information correcte, neutre, gratuite et facile à comprendre pour les jeunes. A noter qu’un certain nombre d‘événements ont été organisés par nos partenaires dans ce contexte. Ainsi, au Luxembourg, le Centre Information Jeunes propose ce matin à partir de 9.00 deux „workshops“ au Kinepolis Kirchberg sur la participation des jeunes aux débats politiques et sociaux au travers des médias ainsi que sur la définition de l’esprit critique à l’heure de l’information en ligne.“