LUXEMBOURG
LJ

Gilles Maire a fondé See More qui propose des solutions de réalité augmentée pour le monde de l’art

C’est un projet d’aménagement à son domicile qui a provoqué chez Gilles Maire le déclic de se lancer dans la conception de solutions en réalité augmentée (AR). L’idée de créer une aide à la décision pour l’aménagement intérieur a donné naissance en octobre dernier à See More. «Il a d’abord fallu analyser dans quel domaine au juste débuter», raconte l’ingénieur en informatique qui affirme que sa participation au programme Fit4Start de Luxinnovation a été importante pour trouver le bon focus.

«Nous avons appris que dans le milieu de l’art, il y avait très peu d’outils de réalité augmentée, mais qu’il y avait un réel besoin», explique Gilles Maire. En effet, pour des collectionneurs de tableaux par exemple, il y a un intérêt pour voir quelles œuvres correspondent au mieux à la disposition d’un salon ou d’une autre pièce de la maison. Idem pour les galeries d’art à la recherche de la meilleure solution pour les accrochages. Au lieu de déplacer les tableaux sur leur lieu d’accrochage - avec tous les risques d’endommagement que cela comporte - et de perdre beaucoup de temps à ajuster leurs positions, la réalité augmentée permet d’avoir immédiatement une impression de la disposition. Tout en offrant la possibilité de se rapprocher au millimètre près de l’œuvre, car les photos sont en très haute résolution. «On voit les coups de pinceau», affirme Gilles Maire.

En même temps, toutes les informations sur l’œuvre d’art peuvent être visualisées - ou racontées à l’observateur. Pour l’associé-fondateur de See More, qui arpente les salons d’art du monde pour proposer les solutions de sa société, il ne reste que peu de limites technologiques pour des applications AR - sauf la puissance des réseaux de télécom mobile. «Le gros challenge, c’est que l’AR se démocratise», explique l’ingénieur en informatique,« pour cela, il faut que les utilisateurs voient, au-delà de l’effet «Wow» une vraie valeur ajoutée à ses applications». 

www.seemore.lu