LUXEMBOURG
LJ

Le groupe basé au Luxembourg signe un chiffre d’affaires jamais vu

Avec 6,65 milliards d’euros de revenus en 2019, RTL Group a bouclé son exercice en hausse de 2,2% à un niveau jamais atteint par le passé, renseigne un communiqué diffusé vendredi matin. Au niveau du bénéfice, il s’est élevé de 10,1% à 864 millions d’euros.

«Grâce aux excellentes performances de nos trois plus grandes unités commerciales, RTL Group a atteint tous ses objectifs financiers en 2019: les revenus ont augmenté de 3,2 % sur une base sous-jacente, l’EBITA est resté globalement stable malgré des investissements plus élevés, et le bénéfice du groupe a augmenté de 10%», s’est félicité son CEO Thomas Rabe.

Diverses sources de revenus

Côté revenus, Fremantle et les activités digitales ont soutenu la dynamique. Dans l’ensemble, le groupe assure disposer d’une bonne diversification de ses rentrées dont 44,2% proviennent de la publicité télé, devant les contenus (21,6%) et les activités digitales (16,1%). Celles-ci ont connu une croissance de 8,9% en 2019 pour dépasser le milliard d’euros de gains. Quant au streaming vidéo, il a gonflé de près de 50% mais n’a généré «que» 135 millions d’euros.

L’exercice écoulé a aussi été marqué par la restructuration opérée au sein du Corporate Center de RTL Group au Luxembourg, dont le coût s’élève à 17 millions d’euros. Au total, le dividende est maintenu à 4 euros par action tandis que du côté des prévisions, le groupe détenu à 76,3% par Bertelsmann s’attend à une progression de ses revenus comprise entre 2% et 3% en 2020. Néanmoins, le géant médiatique dit ne pas avoir intégré l’effet du coronavirus dans son calcul. «Nous constatons déjà les premières annulations de réservations publicitaires et les impacts sur les productions», écrit-il au sujet de l’épidémie qui fait parler d’elle en ce début d’année.