LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

LeasePlan veut promouvoir la mobilité électrique pour les entreprises

Elles sont soigneusement alignées autour d’un bâtiment du vaste domaine du «Schlassgoard». Drapeaux colorés disposés çà et là, on peut même lire sur l’une d’entre elles «à partir de 460 euros/mois». Les voitures électriques ont mené une opération séduction jeudi, orchestrée par LeasePlan. Le numéro deux du marché luxembourgeois du leasing, qui a fêté ses 30 ans l’an dernier, a même distribué à ses clients et prospects un feuillet sur lequel on peut découvrir les sept raisons de passer à l’électrique. Ces véhicules s’inscrivent dans une démarche de développement durable, permettent aux conducteurs de continuer à circuler en ville (puisque 250 zones de basses émissions ont été instaurées en Europe), jouissent d’une autonomie «suffisante pour la majorité des conducteurs», sont disponibles chez de nombreux constructeurs, ont des «coûts de plus en plus comparables à celles des motorisations traditionnelles», procurent une satisfaction des conducteurs et sont moins taxés.

Alors, séduits? Pas forcément. L’un des participants remarque qu’on voit encore peu des véhicules électriques dans les parcs de voitures de société. Pour Bart Massin de la société de leasing et de consultance Stroohm, c’est parce que l’offre est encore maigre chez certaines marques, que les conducteurs ont une méconnaissance de l’offre et que le problème du paiement de l’électricité se pose, en comparaison à la carte carburant qui offre la flexibilité que connaissent tant ses détenteurs.

LeasePlan a trouvé une réponse à cela avec une clé de recharge valable sur 100.000 bornes en Europe, souligne son «country manager» luxembourgeois, Joel Fernandes. «On peut se déclarer comme leader au Grand-Duché sur les questions de l’électromobilité», assure-t-il.

De la curiositéà la commande

Si historiquement l’entreprise basée à Leudelange servait surtout des clients à grande flotte, elle s’est progressivement ouverte aux PME, TPE, communes et même aux clients particuliers désireux de louer plutôt que d’acheter leur véhicule. Les voitures électriques, «on est passé de quelque chose où il y avait beaucoup de questions et de curiosité à une vraie activité avec des commandes nombreuses», assure le responsable qui reste toutefois discret sur les chiffres.

Tout juste sait-on que dans le monde, le loueur compte 1,8 million de véhicules, toutes motorisations confondues. Et si le diesel a mauvaise presse depuis l’affaire des moteurs truqués, ce n’est pas pour autant que l’électrique est la seule réponse. «Il faut voir selon l’usage et la fiscalité», pointe Joel Fernandes pour qui «tout le monde ne peut pas prétendre à un véhicule électrique ou hybride maintenant».

Du côté des constructeurs, la route est semée de contraintes règlementaires comme la norme européenne CAFE (Corporate Average Fuel Economy) qui fixe, dès l’an prochain, à 95 g/km la moyenne des émissions de CO2 par véhicule pour chaque constructeur. Ils ont négocié un seuil, 93 g/km dans le cas de PSA. «Le choix de la technologie ne nous appartient plus», pointe Peter de Saegher, «lease manager» du groupe automobile. Des sanctions financières sont prévues en cas de non-respect, ce qui a poussé PSA a accélérer son développement sur le plug-in hybride et l’électrique. 2019 marque l’arrivée d’une version électrique ou hybride sur l’ensemble des nouveaux modèles du groupe, dont l’ensemble de la gamme sera électrifiée en 2025.

Pour autant, «notre mobilité aujourd’hui est encore relativement conservatrice», note Bart Massin de Stroohm. L’intéressé anticipe plutôt une transition dans l’opinion publique autour de la voiture électrique, à l’image (inversée) de celle qui s’est faite au siècle dernier quant à la cigarette. Cela prend donc beaucoup de temps. Mais le leasing semble selon lui avoir un rôle à jouer puisque les voitures de société sont «beaucoup plus qu’un élément de déplacement»: elles permettent en effet de réduire l’empreinte carbone des entreprises, de dégager une image plus innovante et sont une véritable arme de séduction en matière de rétention des talents. Autant d’arguments qui incitent LeasePlan à poursuivre sa route sur la voie de la mobilité électrique, avec une clientèle toujours plus branchée.


www.leaseplan.com