VILLERUPT
CHRISTIAN SPIELMANN

Le 42ième Festival du Film Italien de Villerupt démarre ce vendredi

Au moins au niveau des membres du jury, le 42ième Festival du Film Italien de Villerupt, qui se déroulera du 25 octobre au 11 novembre, marque des points. L’actrice française Agnès Jaoui présidera le jury qui remettra l’Amilcar du meilleur film. Elle a gagné six Césars, notamment comme actrice dans un second rôle, quatre pour ses scénarios et un pour le meilleur film «Le Goût des autres» qu’elle a réalisé. A ses côtés, siègera une autre actrice française de renom, Andréa Ferréol, immortalisée par le film «La Grande Bouffe». Ce jury est complété par le musicien et compositeur André Dziezuk qui travaille au Luxembourg. A noter qu’il était professeur de musique au collège de Villerupt. Le dernier à porter son jugement sur les huit films en compétition officielle est le producteur luxembourgeois Stéphan Roelants qui a fondé les studios d’animation Studio 352 et Melusine Productions («Les Hirondelles de Kaboul»).

Les compétitions et le Panorama

Pour le prix principal du festival concourront : «Gelsomina Verde» de Massimiliano Pacifico, «Il Campione» de Leonardo D’Agostini, «La Rivoluzione» de Joseph Troia, «La scomparsa di mia madre» de Beniamino Barrese, «Lucania» de Gigi Roccati, «Nevia» de Nunzia De Stefano, «Rosa» de Katja Colja, «Sole» de Carlo Sironi. En plus du jury officiel, il y aura comme d’habitude un jury composé de jeunes de la Grande Région, un jury d’exploitants de cinémas, un jury de critiques de cinéma et le public pourra choisir son favori. Beaucoup des films sont sélectionnés dans plusieurs compétitions. Au moment de la publication, les organisateurs ne s’étaient pas encore décidés sur le nom de la personnalité du cinéma italien qui recevra l’Amilcar de la Ville de Villerupt.

Dans la section Panorama seront montrés des films italiens récents, dont les plus intéressants seront: «Aspromonte la terra degli ultimi» de Mimmo Calopresti (attendu éventuellement au festival), «Bentornato Presidente» de Giancarlo Fontana et Giuseppe Stasi qui est la suite de «Benvenuto Presidente!», «Flesh Out» de Michela Occhipinti, «Il grande spirito» de Sergio Rubini, «Ma cosa ci dice il cervello» de Riccardo Milani, «Moschettieri del Re» de Giovanni Veronesi et le documentaire «Santiago Italia» de Nanni Moretti.

La Basilicate et Mario Monicelli

Le thème du festival est cette année « La Basilicate », une région méridionale dont la ville de Matera est une des capitales européennes de la culture 2019. Un des films phares montré dans cette thématique est «Basilicata Coast to Coast» de Rocco Papaleo qui pourrait faire une apparition à Villerupt. On pourra revoir deux grands classiques du cinéma italien: «Cristo si è fermato a Eboli» de Francesco Rosi et «Il vangelo secondo Matteo» de Pier Paolo Pasolini.

Une carte blanche est donnée au critique Mario Sesti qui a choisi neuf films du réalisateur italien Mario Monicelli, considéré comme l’icône de la comédie italienne. «Amici Miei» est certainement une des meilleures comédies venant du pays de la pizza et de la pasta. Certains de ces films seront projetés à la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg.

Le festival va tracer un portrait du producteur Angelo Barbagallo, attendu aussi à Villerupt, et proposera des expositions autour de différents thèmes, dont une est dédiée au créateur du prix remis à Villerupt, le sculpteur Amilcar Zannoni. La cérémonie d’ouverture se déroulera le vendredi 25 octobre à l’Hôtel de Ville, avec le film de Rocco Papaleo, et la remise des prix aura lieu le vendredi 8 novembre. Il y aura des dédicaces de livres, des séances scolaires, des concerts à la Kufa à Esch-sur-Alzette, une journée universitaire et une lecture de Jean Portante.


Toutes les autres informations se trouvent sur le site internet du festival www.festival-villerupt.com