LUXEMBOURG
CK

L’Observatoire de la formation a pris la température du marché

L’apprentissage tout au long de la carrière se porte bien au Luxembourg. Dans une étude publiée lundi, l’Observatoire de la formation recense quelque 441 organismes actifs dans le pays en la matière. Ceux-ci forment près de deux personnes sur cinq dans le pays selon le document qui se base sur des données de 2016.

On y apprend que 84% des organismes de formation relèvent du secteur privé, avec en moyenne huit à neuf années d’expérience. Ces structures sont généralement petites, près de trois sur quatre comptent moins de cinq salariés.

L’anglais gagne du terrain

Au niveau des prestations, 94% des organismes délivrent de la formation sur mesure et 57% de la formation catalogue. Huit organismes sur dix proposent des cours dans plus d’une langue. Le luxembourgeois, le français et l’anglais sont les plus utilisées et la langue de Shakespeare a le vent en poupe: de 50% en 2013, la part des institutions dispensant des formations en anglais est montée à 62%.

L’e-learning gagne aussi en popularité, avec sept points de pourcentage de plus qu’en 2013 à 26%. Il est généralement utilisé comme complément de formation, note l’Observatoire de la formation.

Quant aux domaines d’étude, ils relèvent principalement du «Développement personnel et professionnel» (44%) et de la «Gestion d’entreprise, ressources humaines» (37%). Les personnes formées sont principalement issues du secteur privé (92%) et actives dans les activités financières (60%), l’industrie (48%) et l’information et la communication (42%).

A noter enfin que 30% des instituts de formation sur trois dispensent une offre à destination des demandeurs d’emploi, soit sept points de pourcentage de plus qu’en 2013.

lifelong-learning.lu