LUXEMBOURG
LJ

Le groupe ne confirme pas les 260 suppressions de postes annoncées jeudi

260 emplois, c’est ce que pourrait coûter le projet de transformation d’ArcelorMittal pour ses sites de Belval et Differdange, apprenait-on jeudi. Mais pour le géant de l’acier, «ce chiffre n’émane pas d’ArcelorMittal Luxembourg et n’est pas confirmé par ArcelorMittal Luxembourg», peut-on lire dans un communiqué de presse diffusé vendredi.

L’entreprise parle plutôt de départs à la retraite ou d’«attrition naturelle sur plusieurs années». Bref, ArcelorMittal dément toute fermeture d’usine ou arrêt d’installation «et ne considère pas la réduction des effectifs comme un élément central».

6% de réduction d’effectifs

Jeudi, le ministre du Travail Dan Kersch a confirmé lors d’une réunion à la Chambre des Députés la perte de 260 emplois annoncée courant février. Ces départs s’étaleraient sur trois à cinq ans, a-t-il encore ajouté. ArcelorMittal emploie 4.120 salariés au Luxembourg. Le plan de transformation en question affecterait donc 6% de la masse salariale.