LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA (AVEC AFP)

Le géant de l’acier renoue avec les gains mais joue la carte de la prudence

ArcelorMittal a sorti la tête hors de l’eau en 2016 avec un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars, après une perte de 7,9 milliards de dollars un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a néanmoins glissé de 10,7% à 56,8 milliards de dollars, sous l’influence de la baisse des prix de l’acier (-9%), d’un ralentissement des expéditions d’acier (-0,8%) et d’une réduction des expéditions de minerai de fer (-10,4%), en partie compensée par un renchérissement des prix du minerai.

Bref, il n’y a pas de quoi sortir le champagne. D’ailleurs, les actionnaires ne recevront aucun dividende, l’aciériste préférant consacrer les excédents de liquidité à son désendettement. A ce propos, le ratio dette nette/EBITDA est d’ailleurs passé de 3,0 à 1,8% sur un an.

Action 2020 porte déjà ses fruits

«2016 a été pour ArcelorMittal une année de progrès», a commenté son CEO Lakshmi Mittal dans un communiqué diffusé ce vendredi. «Nous commençons l’année 2017 avec une bonne dynamique dans notre entreprise et sur le marché», a-t-il ajouté. L’an dernier, le groupe qui emploie 4.180 salariés au Grand-Duché a lancé un plan de compétitivité sur cinq ans, Action 2020, qui a déjà porté quelques fruits puisqu’il a contribué pour 0,9 milliard de dollars au résultat opérationnel, soit près d’un tiers de l’objectif de 3 milliards d’ici 2020. Pour 2017, la priorité est aux dépenses d’investissement que le conseil d’administration a décidé de relever à 2,9 milliards de dollars contre 2,4 milliards de dollars en 2016. «Nous allons devoir continuer de donner la priorité à l’amélioration des rendements», a insisté Lakshmi Mittal en ajoutant que «nous restons entièrement fiscalisés sur la poursuite des bons progrès réalisés dans les trois secteurs que sont l’optimisation des coûts, le mix de produits et l’augmentation de volume».

Le groupe anticipe une poursuite de la hausse de la consommation d’acier cette année, qu’il estime entre 0,5% et 1,5% après 1% en 2016. Quant au financement de ses activités, il prévoit une hausse de 4,5 à 5,0 milliards de dollars pour 2017. A noter enfin que le géant de l’acier a annoncé son projet de diviser par trois le nombre des actions. La mesure sera soumise au vote des actionnaires en mai prochain. Au 31 janvier 2017, le capital d’ArcelorMittal était réparti dans plus de 3.065 millions d’actions.

www.arcelormittal.com