LUXEMBOURG
AS

Bettembourg veut se placer comme hub ferroviaire

Le transport ferroviaire est un enjeu particulièrement important pour le Luxembourg qui veut faire de Bettembourg un hub européen, à travers CFL Multimodal. Avec l’annonce récente d’une liaison entre la Chine et Thionville, le député (DP) Gusty Graas a demandé dans une question parlementaire au ministre François Bausch (déi gréng) de faire le point sur la situation, en particulier au niveau de la concurrence par rapport à cette annonce de ligne Thionville-Chine.

Il faut savoir que les Luxembourgeois sont aussi en contact étroit avec la Chine puisque la province du Henan, partenaire privilégié du pays, a organisé près de 500 trains en 2017 et a pour objectif de dépasser les 700 en 2018. Le ministre des infrastructures se veut rassurant et a rappelé les atouts du Luxembourg, connexions ferroviaires en transport combiné, régulières et fiables, en direction du Sud et de l’Ouest de l’Europe, ainsi que sa place centrale pour desservir la majorité des régions économiques européennes. Il précise que la ligne entre Thionville et la Chine était en réalité «un train unique au départ de la Chine à destination de Thionville via Duisbourg. Le train s’est cependant arrêté à Duisbourg et les containers ont ensuite été acheminés par la route jusqu’à destination finale».

Un «échec» selon le ministre. Difficile d’établir une liaison régulière et pérenne en dehors des deux hubs historiques en Europe, Hambourg et Duisbourg, qui sont aujourd’hui complètement congestionnés. La Chine cherche donc de nouveaux marchés pour l’Europe.