SCHUTTRANGE
AD

Le Grand-Duc Henri a célébré les 50 ans de la station de baguage de la Schlammwiss

Voilà un demi-siècle que les oiseaux sont bagués à la Schlammwiss. Pour cet anniversaire symbolique, l’association natur&ëmwelt - Fondation Hëllef fir d’Natur avait invité le Grand-Duc Henri à faire une promenade hier dans la vallée de la Syre, au départ de Mensdorf Brill.

Soleil de plomb en zone humide

Pendant une heure et sous un soleil de plomb, le chef d’Etat a marché plusieurs kilomètres dans la réserve naturelle répertoriée sous le statut de «zone humide». Localisée dans une zone de protection spéciale européenne, elle s’étend sur88 hectares le long de la Syre, affluant de la Moselle.

Elle renferme une remarquable biodiversité, surtout au niveau de la faune d’invertébrés. On y trouve également la plus grande roselière du pays, longue d’un kilomètre.

En 2003, l’association avait contribué à la renaturation du site. L’objectif était de reconstituer l’ancien lit afin de réinstaurer la dynamique naturelle des crues. Celui-ci, moins profond mais plus large, permet de réduire la vitesse d’écoulement et donc l’apparition de différents habitats tels que les vases, les roseaux ou les prairies humides.

Cette renaturation a été accompagnée de l’instauration d’une exploitation agricole extensive sous forme d’un pâturage permanent avec des bovins, voulue par l’Administration de la Nature et des Forêts.

Tout au long du chemin, le Grand-Duc a été accueilli par les bourgmestres locaux: Jean-François Wirtz à Betzdorf, Raymond Weydert à Niederanven et Jean-Paul Jost à Schuttrange.

A son arrivée, Jim Schmitz et son équipe lui ont présenté le centre de baguage de la Schlammwiss. L’après-midi s’est achevé par une allocution de Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement et un vin d’honneur.