LUXEMBOURG/LONDRES
CATHERINE KURZAWA

Dublin en tête de la course aux relocalisations selon EY

Le Luxembourg serait la troisième destination de prédilection des sociétés financières qui ont annoncé leur départ de Londres des suites du vote du Brexit, selon un rapport du cabinet EY basé dans la capitale britannique. Avec onze relocalisations, Luxembourg serait juste derrière Francfort (18) et Dublin (19).

Selon ce rapport, le Grand-Duché tirerait son épingle du jeu en matière de gestion d’actifs et de gestion de fortune avec six relocalisations, tandis que les banques d’investissement attireraient davantage Francfort, Dublin et Paris.

«Plus d’un quart des sociétés que nous suivons ont laissé entendre qu’il y aurait des changements potentiels dans leur localisation londonienne des suites du Brexit», a commenté Omar All du cabinet londonien d’EY. Il comptabilise 59 annonces de départs sur 222 compagnies.

Indécision présente

Mais attention, sur ce nombre, quinze sociétés n’ont pas encore choisi leur destination. Autre enseignement, 68% des sociétés suivies n’ont pas encore communiqué sur les mesures qu’elles prendraient en matière de relocalisation suite au Brexit. Toutefois, près d’une entreprise sur cinq (17%) a ouvert ou renforcé une filiale européenne depuis le vote du 23 juin 2016.