PARIS
CATHERINE KURZAWA

Léonard de Vinci est à l’honneur au musée du Louvre pour une exposition d’envergure

C’est du jamais vu au musée du Louvre: l’exposition dédiée à Léonard de Vinci n’est accessible que sur réservation. Le musée tient à contrôler au mieux le flux de visiteurs venus admirer les chefs d’œuvres du maître toscan. L’exposition - qui a nécessité dix années de préparation - marque les 500 ans de la mort du génie italien. Elle regroupe 160 œuvres au fil d’un parcours où les visiteurs découvrent l’évolution du travail du peintre, ses influences mais aussi et bien sûr ses pièces maîtresses.

On se plaît à admirer la Vierge aux rochers mais aussi La Belle Ferronnière, des peintures à l’avant-garde de la discipline tant le mouvement et les jeux d’ombre et de lumière y apportent des ressemblances troublantes avec la photographie.

Très cher homme de Vitruve

L’Homme de Vitruve - assuré pour une valeur de 1 milliard d’euros - vaut assurément le détour puisque ce petit dessin représentant les proportions de l’anatomie humaine est devenu une icône picturale omniprésente. Son prêt à la France dans le cadre de l’exposition parisienne a fait l’objet d’une longue procédure judiciaire qui s’est finalement soldée par une autorisation de quitter le territoire italien. Il est intéressant d’observer non seulement le souci du détail apporté par le maître toscan à ce dessin mais aussi les indications qu’il y rédige. Toutes ses annotations scientifiques sont écrites à l’envers et ne peuvent être déchiffrées qu’à l’aide d’un miroir et d’une intelligence spatiale assez robuste, couplée à une maîtrise de la langue italienne.

Léonard de Vinci est connu pour être un grand peintre. Pourtant, moins de 20 tableaux lui sont attribués et l’exposition parisienne en présente onze. Le parcours est truffé d’études qui permettent d’en apprendre davantage sur la genèse des tableaux du maître mais aussi des radiographies où l’on découvre mieux sa méthode de travail et les éléments qui composent les œuvres.

Mona Lisa radiographiée

Celle de la Joconde vaut résolument le détour puisque l’on discerne clairement le décor d’un paysage toscan en arrière-plan mais aussi les détails de la tenue de la jeune femme qui ont été ajoutés au fur et à mesure, comme si de Vinci l’avait habillé au fil du temps.

A propos de cette célèbre peinture, elle ne fait pas partie du parcours de l’exposition car elle est soigneusement conservée dans la salle des Etats, quelques étages plus haut. Il n’empêche, l’exposition temporaire permet aux visiteurs de vivre un tête à tête avec la Joconde à l’aide d’un masque de réalité virtuelle. Pendant sept minutes, on découvre ainsi les moindres détails du célèbre tableau et les différences entre le rendu actuel et la peinture d’origine. Il faut dire que ce portrait peint sur une planche de bois a été malmené pendant cinq siècles, entre les voyages de de Vinci et son exposition dans une salle de bain du roi de France. Ajoutez à cela un vol, des méthodes de restauration peu abouties à l’époque et le poids des années et vous obtenez une Mona Lisa écrasée mais toujours bien présente. Cette expérience numérique est gratuite, mais une réservation est obligatoire et se fait à l’entrée de l’exposition.

La Joconde figure avec quatre autres tableaux parmi la propre collection du Louvre, à ce jour la plus importante au monde concernant de Vinci. Les autres pièces de l’exposition ont été prêtées par des musées étrangers tels que celui de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, le Metropolitan Museum de New York ou encore le British Museum. Des collectionneurs privés ont aussi contribué à cet évènement dont la reine Elisabeth II qui a prêté deux croquis venus tout droit de la «Royal Collection».

Indubitablement, cette exposition d’envergure vaut le déplacement jusqu’à Paris. Mais qui dit exposition exceptionnelle dit affluence exceptionnelle. Pensez donc non seulement à réserver vos entrées avec créneau horaire mais aussi à profiter du ticket qui laisse l’accès à tout le musée du Louvre pour y faire un tour. Les audioguides du musée sont d’un autre temps (il s’agit de Nintendo DS) mais son site web propose des itinéraires de visite thématiques à imprimer ou à consulter sur son smartphone qui permettent de faire une visite efficiente et guidée des œuvres majeures du musée. Et puisque certaines d’entre elles figurent dans l’exposition temporaire, il est clairement possible d’optimiser le temps de parcours sur place pour profiter du reste de son séjour dans la ville Lumière.

Jusqu’au 24 février 2020 - Entrée: 17 euros - Réservation obligatoire sur ticketlouvre.fr