LUXEMBOURG
CLAUDE KARGER

EY a décerné hier soir le prix «Entrepreneur of the Year 2016»

Le secret aura été gardé jusqu’au bout: Ce n’est que peu après 20.15 hier soir, après une soirée pleine de suspense pour les nombreux invités et les candidats évidemment, que le lauréat du Prix Entrepreneur de l’Année 2016 a été révélé au quartier général de EY.

Parmi les six candidats en lice, le jury a retenu en fin de compte comme «Super-Vainqueur» Claude Wagner, patron du Groupe CWA. L’ancien banquier a rejoint Batichimie en 1992, puis racheta la société en 2003. En parallèle, cet entrepreneur passionné commença à ériger le Groupe CWA, à coup de lancements, de reprises ou de rachats de certaines enseignes au Luxembourg et en Grande Région. Le groupe comporte aujourd’hui quelque 800 salariés dans les métiers de la construction et du bricolage (Bati C, Batiself, Hoffmann Schwall par exemple), la distribution de produits sport (Intersport, Citabel, S-Cape entre autres) ou encore la distribution de mobiliers de jardin et de cuisine (Mobilier Jardin ou encore Wolf-Moritz).

Emballage, magazines, bières, shopping etsupplémentation nutritionnelle

«ENTREPRENEUR OF THE YEAR», C’EST QUOI?

Coup de pouce et inspiration

Le «Prix de l’Entrepreneur de l’Année» a été créé en 1986 par EY. L’initiative s’étend aujourd’hui à 150 villes dans 70 pays et récompense chaque année 900 lauréats qui se distinguent par leur esprit d’entrepreneuriat et d’innovation, leur stratégie de développement ingénieuse, d’excellentes performances financières et une gestion pertinente de leurs ressources humaines et de leur organisation. La première édition du concours de «l’Entrepreneur de l’Année» au Luxembourg avait élu Nicolas Buck de Victor Buck Services S.A. «Entrepreneur de l’Année 2004» . En 2006, c’est Abbas Rafii, Directeur de la société Ireco S.A., qui devint EOY, puis Jacques Lanners de Ceratizit S.A. en 2009 et enfin René Elvinger de Elth S.A. en 2013. René Elvinger a d’ailleurs fait partie du jury EOY 2016 présidé par Nicolas Buck (FEDIL). Y siègent aussi: Jacques Hirtt (Fédération des Jeunes Dirigeants), Fernand Ernster (CLC), Gérard Hoffmann (ICT Luxembourg), Tom Theves (Ministère de l’Economie) et Carlo Thelen (Chambre de Commerce). Tout finaliste du concours de l’«Entrepreneur de l’Année» se voit accorder le privilège d’accéder à plusieurs réseaux EY et de participer à des événements prestigieux mondiaux organisés par le groupe. Le ou la lauréate aura aussi l’occasion de participer au «EY World Entrepreneur Of The Year Forum» dont la prochaine édition se déroulera en juin prochain à Monaco. 
http://www.eoy.lu

Les autres candidats en lice étaient Michèle Detaille du groupe «All Lifting Packaging». Originaire de Bastogne, Michèle Detaille a étudié les sciences politiques avant d’entamer une carrière politique en Belgique. Elle fut notamment bourgmestre de Vaux-sur-Sûre, députée et vice-président du parti libéral MR. Directrice commerciale d’Accor services Benelux, Michèle Detaille reprit en 1996 l’entreprise No-Nail Boxes de Wiltz qui produit aujourd’hui quelque 250.000 caisses pliantes en bois contreplaqué pour l’industrie. Depuis, le groupe ALIPA est né qui propose en plus aujourd’hui des solutions d’emballage et de levage. Le groupe comprend aujourd’hui six sociétés, embauchant plus de 120 personnes dans trois pays.

Passionné de magazines, Mike Koedinger a poursuivi dès 18 ans son chemin dans l’édition. Il est aujourd’hui à la tête de «Maison Moderne», le premier groupe d’édition indépendant du Luxembourg qui publie notamment «Paperjam», mais aussi des titres comme «Delano», «Explorator» ou encore «Archiduc». A l’heure actuelle, 90 personnes font partie des effectifs.

«Self-made man», Arsène Laplume, patron du «Shopping Center Massen» dans le nord du pays, a développé son activité après le rachat de l’entreprise de son beau-père, spécialisée dans les machines agricoles et dans l’exploitation de stations-service. Le «Shopping Center Massen» est un centre commercial moderne de 18.000m², constitué d’un supermarché de 5.000m², sept restaurants, 32 magasins, deux stations-services et d’un car-wash. L’entreprise emploie aujourd’hui 450 salariés.

Georges Lentz Jr a intégré la Brasserie Funck-Bricher en 1977, société familiale ayant fusionné deux ans plus tôt avec les brasseries Bofferding, donnant ainsi naissance au Groupe Brasserie Nationale. Il représente la 9ème génération de cette brasserie dont Georges Lentz tient les rênes depuis 1986. Le groupe Brasserie Nationale a vu son chiffre d’affaires multiplié par 100 en 40 ans, sa part de marché sur le marché luxembourgeois de la bière passée de 12% en 1975 à 60% aujourd’hui, et son volume de bières écoulées au Luxembourg multiplié par huit en 40 ans.

Rolf Sorg, ancien mécanicien automobile, s’est passionné pour la vente directe dès le début des années 1990. Parti rejoindre le groupe P.M. Cosmetics GmbH, il racheta la société en 1993 pour la développer à l’international. Le groupe PM International fabrique des produits de supplémentation nutritionnelle et cosmétiques dédiés à la santé, au bien-être et à la beauté, investissant parallèlement de manière significative dans la recherche et le développement, et les commercialisent en vente directe. PM International opère aujourd’hui dans plus de 30 pays, à travers 24 filiales, et emploie plus de 450 salariés et 250.000 agents dans le monde.