LUXEMBOURG/DIEKIRCH
LJ

Parquet de Diekirch: la fin de l’instruction de l’incident tragique de Lausdorn le 14 avril 2018 approche - Les rapports d’expertise sont déposés

L‘incident tragique avec causé un énorme émoi dans tout le pays: dans la nuit du 13 au 14 avril 2018, un policier avec perdu la vie et une de ses collègues avait été grièvement blessée lors de la collision d‘une camionnette de la police et d’une voiture de police sur la N7 aux alentours de Lausdorn entre Weiswampach et Heinerscheid.

Une vingtaine de procès-verbaux

Les policiers étaient à la recherche d‘une voiture qui se serait soustrait à un contrôle. L‘instruction du dossier touche à sa fin, comme l‘a signalé hier le parquet de Diekirch, par voie de communiqué de presse. «A l’heure actuelle, tous les rapports d’expertise ordonnés par le juge d’instruction ont été déposés et une vingtaine de procès-verbaux et rapports ont été dressés par les enquêteurs en charge de l’affaire. Le dossier a été transmis au parquet de Diekirch aux fins de conclure si l’instruction lui paraît complète ou si d’autres devoirs d’instruction devraient encore être posés», indique le Parquet.

Deux inculpés

«Au vu de l’avancement de l’instruction et malgré les contraintes dues aux circonstances actuelles, il est dans l’intention du parquet de Diekirch de clôturer le dossier dès que possible et il lui appartiendra alors de saisir la chambre du conseil aux fins de règlement de la procédure», lit-on plus loin. Rappelons que deux personnes sont actuellement inculpées par le juge d’instruction. Début avril 2019, le parquet de Diekirch avait inculpé le chauffeur qui aurait fait demi-tour pour se soustraire au contrôle policier des chefs d’homicide involontaire, de coups et blessures involontaires, de rébellion et de conduite en état d’ivresse.

Il avait été placé en détention préventive entre le 15 et le 23 avril 2018 afin de retracer en détail ses actes au cours de la soirée ayant précédé le contrôle. Quant au deuxième inculpé, il s‘agit de l’agent de police au volant de la camionnette qui est entrée en collision avec le deuxième véhicule de police. Avant la collision, ce dernier se serait arrêté brièvement pour prendre des renseignements aurpès d‘un autre automobiliste et aurait entamé une manoeuvre sur le croisement de l‘accident, avait renseigné le parquet de Diekirch dans son communiqué de début avril 2019. L‘agent en question a été inculpé du chef d’homicide involontaire et de coups et blessures involontaires. Quatre parties civiles s‘étaient alors constituées.

Le parquet tient à rappeler qu’en vertu du principe de la présomption d’innocence toute personne, qui se voit reprocher une infraction, est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été retenue par une décision définitive de la juridiction compétente.