LUXEMBOURG
LJ

Alors que les autorités luxembourgeoises avaient indiqué jusqu'ici que le Luxembourg n'était pas concerné par l'affaire des oeufs contaminés par le produit phytopharmaceutigue Fipronil, elles ont informé hier que des oeufs concernés ont cependant été vendus au Grand-Duché. Il s'agit de produits distribués par des magasins Aldi à partir du 25 juillet, avec pour date limite de consommation le 15 août 2017 respectivement le 16 août 2017. Plus précisément, il s'agit des lots avec les numéros d’identification X-NL42364-XX et X-NL43868-XX. Tous ces lots auraient été retirés du marché par Aldi.

Les autorités précisent par aielleurs qu'en "l‘état actuel des connaissances", le lot X-NL43868-XX ne devrait pas être consommé par des enfants en bas âge, alors que pour le lot X-NL42364-XX il n’y a pas de risque sanitaire pour le consommateur.

"Il va de soi que par la suite les autorités luxembourgeoises prendront toutes les mesures nécessaires en fonction des informations reçues via le système d’alerte rapide de la Commission Européenne", indiquent encore les Ministères de la Santé et de l'Agriculture dans un communiqué de presse.

A noter que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe le Fipronil comme étant moyennement toxique pour les humains. Le Fipronil est un insecticide utilisé contre les puces, les acariens et les tiques pour les animaux de compagnie. Le produit n’est pas autorisé pour des animaux destinés à la chaine alimentaire, comme par exemple les volailles. L’utilisation du Fipronil a été restreinte depuis 2013 en raison du risque avéré pour les abeilles.

Selon les dernières connaissances scientifiques, la substance Fipronil ne présente ni des caractéristiques mutagènes ni cancérigènes. En se basant sur les concentrations les plus élevées mesurées actuellement (1.2 mg/kg) et sur l’évaluation de risques du BfR, le risque pour la santé humaine est très faible.