LUXEMBOURG
LJ

Le ministère de l’Agriculture lance un appel à projets

Le 29 septembre, c‘est la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillage alimentaires. Un sujet également au coeur de la stratégie «Null Offall Lëtzebuerg» présentée cette semaine. Le ministère de l‘Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural lance dans le contexte de ces efforts un appel à projets afin de soutenir la prévention et la réduction du gaspillage alimentaire à travers l’émergence de projets locaux et innovants sur cette thématique.

Une enveloppe de 7.500 euros

L’appel vise à soutenir un ou plusieurs projets portés par des citoyens, collectifs de citoyens, associations ou organisations en apportant une aide financière à la concrétisation du projet. Une enveloppe de 7.500 euros pourra être octroyée à un seul projet ou répartie sur plusieurs en fonction de la qualité des projets présentés, de leur impact en termes de réduction des pertes et du gaspillage alimentaire et de leur besoin financier. Les projets retenus bénéficieront, en outre, d’une promotion par le biais de la publication sur la plateforme www.antigaspi.lu.
Le ministre en charge, Romain Schneider (LSAP), rappelle dans un communiqué de presse que l’union fait la force contre le gaspillage alimentaire: Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation (FAO) 1,3 milliard de tonnes de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine sont gaspillées ou perdues dans le monde, ce qui équivaut à un tiers de la nourriture produite. L’appel à projets s’inscrit par ailleurs  dans la campagne de sensibilisation du ministère «Ensemble contre le gaspillage alimentaire» intitulée «124 kg d’aliments sont gaspillés par an et par personne: 124 raisons de changer quelque chose». Retrouvez sur la plateforme www.antigaspi.lu - qui se présentera dorénavant en quatre langues - une panoplie d’initiatives et actions nationales luttant contre le gaspillage et les pertes alimentaires.
Le ministre Romain Schneider rappelle aussi que privilégier les produits locaux, c’est également lutter activement contre le gaspillage alimentaire.
«En effet, en favorisant les circuits courts on évite les transports longs (avions, bateaux) et, par ce fait, on réduit considérablement les émissions de CO2 tout en encourageant les pratiques de production durable et en renforçant la postions de nos producteurs», renseigne le communiqué de presse.
Plus d’infos: www.antigaspi.lu