LUXEMBOURG
CLAUDE KARGER

Les Caves Bernard-Massard présentent leurs millésimes 2014

Les Caves Bernard-Massard ont cette année fait le choix d‘inviter à une dégustation de leurs millésimes 2014 et d‘autres fleurons un peu plus tard dans l‘année. Habituellement, rendez-vous était donné autour de Pâques, or, les vins récoltés seulement quelques mois avant sont encore trop jeunes pour vraiment afficher toutes leurs qualités. Après un an, on sent beaucoup mieux comment évoluent ces liquides exquis et vivants, qui mettent souvent quelques années pour atteindre leur optimum pour développer toutes les senteurs des raisins dont ils sont faits, des conditions météorologiques dans lesquelles elles ont grandi et de la terre dans laquelle ont poussé les vignes. C’est le cas par exemple pour le Riesling Ahn Palmberg Domaine Clos des Rochers par exemple, qui, récolté en 2012, est aujourd‘hui un vrai régal de fraîcheur. Ou le Riesling Grevenmacher Groäerd Domaine Clos des Rochers que le maître de chai de Bernard-Massard, Stephan Kraemer a qualifié de «großes Kino», une tournure allemande pour dire que ce vin déclenche un véritable festival gustatif chez le buveur. A noter que quelque 1.500 bouteilles de chacun de ces deux vins ont été produites. Bernard-Massard offre aussi des Auxerrois très charmants. «L‘Auxerrois était longtemps l‘enfant pauvre des vins», explique le directeur commercial Antoine Clasen. Considéré longtemps comme un vin de comptoir, l‘Auxerrois est reconnu aujourd‘hui comme un vin à part entière. Mais pour Antoine Clasen, le Pinot Blanc a été «le grand gagnant du millésime 2014». Récolté l’an dernier en même temps que le Riesling - ce qui est rare -, le Pinot Blanc, avec ses accents citriques, est un fleuron de fraîcheur. A noter que ce vin est une composante essentielle dans la fabrication des crémants.

Un Pinot Blanc/Chardonnay sur la liste

Le Pinot Gris a lui aussi fait sa mue. Autrefois peu demandé, tout le monde le veut aujourd‘hui. Et à bon escient: le Pinot Gris Chateau de Schengen, notre coup de coeur lors de cette dégustation, est incomparablement moëlleux et élégant. Pas étonnant qu‘il ait été reconnu dernièrement comme le meilleur vin sec de la Moselle lors d’une grande dégustation en Allemagne. Mais ce ne sont pas que les classiques sur lesquels la maison Bernard-Massard travaille sans cesse. Elle concocte aussi de nouveaux produits comme le Pinot Blanc/Chardonnay Domaine Clos des Rochers, un mélange 50/50 des deux cépages qui est produit en partie dans des barriques réalisés en bois luxembourgeois.

Le résultat est d’une fraîcheur fruitée exquise en tout cas. Très intéressant aussi: le Pinot Noir Barrique du Domaine Clos des Rochers. Enfin, les journalistes luxembourgeois ont pu gôuter trois crémants différents et très connus: la Cuvée de l‘Ecusson, «fer de lance» de la maison, reconnu dans le monde entier, le Crémant Millésimé et le Crémant Brut Domaine Clos des Rochers.

«Quand on fait des bulles, il faut veiller à ce que qualité et goût soient constants», a expliqué Antoine Clasen, soulignant ainsi la différence avec les vins tranquilles, où les variations d‘année en année sont acceptées. La fabrication de crémant est donc une science bien particulière. Alors que le crémant est un produit-phare de la Moselle qui séduit de plus en plus d‘adeptes.


www.bernard-massard.lu