DUDELANGE
DAN BIANCALANA

Avec la crise du coronavirus, les commerces de proximité sont à la peine. Les communes multiplient les initiatives, comme à Dudelange où son bourgmestre Dan Biancalana veut soutenir les petits commerces qui sont les poumons de sa commune.

«Le message est largement diffusé: en ces temps de crise dus au coronavirus, nous devons tous nous montrer solidaires. C’est aussi ce leitmotiv qui a incité la Ville de Dudelange et la FCAD (Fédération des Commerçants et Artisans de Dudelange) à lancer l’initiative #mäindiddeleng. Il s’agit d’une plateforme internet sur laquelle on peut acquérir des bons d’achat valables dans les magasins de Dudelange et chez les artisans membres de la FCAD et qui pourront être échangés dès que les temps se seront normalisés. Ces bons d’achat permettent à ces commerces de les aider à court terme à traverser ces temps difficiles. La plateforme persistera après la crise, comme outil de soutien au commerce local.

La Ville de Dudelange poursuit ainsi tout naturellement les efforts qu’elle fournit depuis de nombreuses années pour soutenir son commerce, consciente que c’est lui qui fait battre le cœur d’une ville.

Parmi ses projets phares, la transformation de son centre-ville en zone shared space, qui le rend plus convivial et accueillant encore, à la faveur du commerce de proximité. L’engagement de son city manager il y a un an a également été un moment décisif: chargé d’assurer le lien entre les commerçants et la collectivité, il anime également l’observatoire du commerce, groupe de travail dont font partie des représentants de la ville, de la CLC (Conf. luxembourgeoise du Commerce) et de la FCAD (Féd. Des Commerçants et Artisans de Dudelange). Toujours dans l’optique de favoriser le commerce local, Dudelange peut se targuer d’être la première commune du pays à avoir organisé, en mai 2019, les Assises du Commerce. Ce rendez-vous, qui a rencontré un véritable succès, a rassemblé plus de 200 personnes qui ont pu échanger leurs expériences, leurs bonnes pratiques et imaginer ensemble des solutions et des moyens de stimuler le commerce local face, par exemple, au commerce digital.

Si le collège des bourgmestre et échevins de la Ville de Dudelange a lancé des projets d’infrastructures comme la transformation du centre-ville en zone shared space, il a dû aussi opérer des choix stratégiques à long terme. Quels sont les types de commerces qui attirent plus particulièrement des publics à la fois locaux et extérieurs à la ville? Le choix s’est porté sur les commerces de niche. La Ville de Dudelange a dès lors décidé de devenir locataire de certaines surfaces commerciales pour permettre à certains commerces de niche et faisant écho à une politique écologique et sociale engagée de s’installer à Dudelange. Ce fut le cas pour le concept store KÜB et OUNI, spécialisé dans la vente de produits alimentaires et non-alimentaires bio et en vrac.

A noter que l’ensemble de ces actions en faveur du commerce est depuis plusieurs années soutenu par une communication digitale particulièrement active.»