LUXEMBOURG
VITALINE COPAY

Le nombre de catastrophes naturelles est passé de 249 en 1980 à 820 en 2019. À l’avenir, les scientifiques prévoient des conditions météorologiques extrêmes, encore plus intenses et plus fréquentes, du fait du réchauffement climatique. En conséquence, l’Union européenne a adopté des objectifs clés en matière d’énergie et de climat d’ici 2030: réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% par rapport aux niveaux de 1990, porter la part des énergies renouvelables à au moins 32% et améliorer l’efficacité énergétique d’au moins 32,5%. Ces changements ont des conséquences sur nos modes de vie, la société et les modèles économiques des entreprises.

«Davantage de transparence sur la manière d’intégrer les conséquences climatiques devrait aussi permettre une meilleure comparabilité», dit Vitaline Copay, «Responsible Investment Officer» au sein de Quintet Private Bank - Lëtzebuerger Journal
«Davantage de transparence sur la manière d’intégrer les conséquences climatiques devrait aussi permettre une meilleure comparabilité», dit Vitaline Copay, «Responsible Investment Officer» au sein de Quintet Private Bank

Afin de tenir compte de ces bouleversements, les professionnels de la finance doivent désormais prendre en considération des enjeux climatiques susceptibles d’avoir un impact financier matériel, notamment sur la création de valeur à long terme. Cette démarche s’inscrit dans le spectre plus large de l’intégration ESG, soit la prise en considération systématique des aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance dans les décisions d’investissement, ce qui représente un tournant majeur de l’industrie financière.

Face aux changements, la viabilité du modèle économique des entreprises est inégale. Il en est de même de leur volonté et leur capacité à s’adapter. L’identification des risques et opportunités climatiques et la vérification de l’incorporation de ceux-ci dans la valorisation d’une entreprise, permettent de prendre une meilleure décision d’investissement et d’améliorer le profil risque-rendement des portefeuilles. En adoptant une vision à long terme, le secteur financier peut devenir une force puissante pour la transition vers une économie durable en exerçant une influence sur les modèles économiques des entreprises.

À titre d’exemple, l’analyste financier évaluera le niveau d’exposition à des risques dits «physiques», résultant des dommages directement causés par des phénomènes météorologiques, tels que les cyclones, ouragans ou inondations. Ainsi en 2018, une sécheresse en Argentine a provoqué une flambée des prix du maïs et du soja. Le troisième groupe industriel de transformation de poulets aux États-Unis, Sanderson Farms, a directement souffert des conséquences de la sécheresse qui a entraîné une augmentation des coûts des aliments pour poulets.

Par ailleurs, afin d’identifier les entreprises les mieux placées pour tirer avantage de la transition vers une économie zéro ou bas-carbone, l’analyste identifiera par exemple les innovations améliorant l’efficacité énergétique. En même temps, les dynamiques politiques et sociales, comme les législations européennes et la COP 21, accroissent les risques réglementaires et de réputation pour des entreprises polluantes.

L’analyste évaluera l’exposition des entreprises aux différents risques et opportunités, en fonction du secteur et des pays où elles opèrent, directement ou via leur chaîne d’approvisionnement, ainsi que la façon dont elles gèrent ceux-ci. À l’avenir, nous pouvons espérer une augmentation de cette approche avec l’émergence de normes ou de standards universels. Davantage de transparence sur la manière d’intégrer les conséquences climatiques devrait aussi permettre une meilleure comparabilité.

Si vous souhaitez améliorer le profil rendement-risque de votre portefeuille grâce à la prise en compte des risques et opportunités climatiques, vous pouvez choisir d’investir dans des fonds pour lesquels le gestionnaire intègre les considérations climatiques dans son analyse. Au-delà des considérations purement financières, vous contribuerez également à l’accélération de la transition vers une économie plus responsable et respectueuse de notre planète.

À propos de Quintet Private Bank

Implantée dans 50 villes d’Europe

Fondée en 1949, Quintet Private Bank (Europe) S.A. dont le siège se situe à Luxembourg, est implantée dans 50 villes d’Europe et emploie 2.000 professionnels. Largement reconnu comme leader de la banque privée, Quintet propose ses services aux particuliers fortunés et à leurs familles, ainsi qu’à une clientèle institutionnelle et professionnelle, qui comprend family offices, fondations et tiers gérants.

www.quintet.com