LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

L’ILR a dévoilé son outil «checkmynet.lu»

Internet rame, Internet plante, Internet est à la ramasse: ces expressions ponctuent le quotidien de nombreuses personnes tant ce moyen de communication aujourd’hui indispensable présente parfois des lacunes dans la qualité des accès. C’est la raison pour laquelle l’Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR) a mis au point une application gratuite permettant aux consommateurs de vérifier et de comparer la performance de leur abonnement Internet.

«checkmynet.lu a été développé spécifiquement pour le Luxembourg dans le cadre de la neutralité de l’Internet», a expliqué lundi lors d’une conférence de presse le directeur de l’ILR, Luc Tapella. La neutralité de l’Internet est un principe selon lequel chaque utilisateur dispose d’un accès ouvert à la toile de sorte que tout le trafic de données via le web doit être assuré de manière égale et non-discriminatoire.

«Le consommateur a le choix»

«checkmynet.lu» est disponible en allemand, français, anglais et luxembourgeois à la fois sur le web et en version mobile. L’application permet non seulement de mesurer la qualité de la connexion à Internet mais aussi de cartographier les différents résultats.

Le directeur de l’ILR a précisé que l’objectif «n’est pas de mettre la pression sur les opérateurs» mais de présenter une comparaison. «Le consommateur a le choix», a-t-il souligné tout en rappelant qu’aujourd’hui, une bande passante élevée est indispensable pour garantir le streaming de vidéos, l’utilisation des applications «cloud» mais aussi pour les jeux en ligne.

Et de rappeler que les utilisateurs peuvent faire valoir leur droit de déclencher des voies de recours auprès de leur fournisseur d’accès à Internet en cas d’insatisfaction. Les résultats de «checkmynet.lu» peuvent aussi être utilisés à cet effet. L’ILR ajoute enfin que son service de médiation gratuit peut aussi être déclenché en cas d’absence de réponse de l’opérateur dans «un délai d’attente raisonnable ou en cas de réponse insatisfaisante».