LUXEMBOURG/GAND
CATHERINE KURZAWA

Le Luxembourg compte à présent deux restaurants bis étoilés

C’est depuis le «Flanders Expo» de Gand, en Flandre, que le Guide Michelin a présenté hier en fin d’après-midi son palmarès pour la Belgique et le Luxembourg. «La sélection est particulièrement riche», a commenté en guise de mise en bouche le nouveau directeur international des guides Michelin, Gwendal Poullennec. Au total, 139 restaurants sont auréolés d’une ou plusieurs étoiles.

Au rayon des nouveaux entrants, le restaurant «Les Jardins d’Anaïs» à Clausen tire son épingle du jeu et cela, moins d’un an après son ouverture. L’ancien «Maho Rive Droite» a en effet changé de propriétaires et de chef: c’est le Français Christophe Quentin qui opère en cuisine. L’intéressé a derrière lui de l’expérience dans de belles tables champenoises et parisiennes.

Quant à Cyril Molard, il décroche une deuxième étoile pour «Ma langue sourit». Très ému au moment de monter sur scène, le chef a évoqué sa maman disparue accidentellement il y a quelques mois. Et de rappeler que «je ne suis pas restaurateur à la base, je suis charcutier». «C’est juste une histoire de rencontres, je suis très ému», a ajouté le chef basé à Oetrange.

Trois disparitions

Sans surprise, puisque les intéressés l’avaient annoncé il y a quelques semaines, le restaurant Favaro à Esch/Alzette et la Gaichel à Eischen perdent leur macaron. Les deux adresses jouent en effet la carte de la reconceptualisation. Le Patin d’Or à Kockelscheuer perd lui aussi son étoile, suite à sa fermeture au printemps dernier.

Par contre, rien ne change pour Mosconi qui conserve ses deux étoiles. Au final, le Luxembourg passe de douze à dix restaurants étoilés pour cette nouvelle édition du guide rouge - la 63ème - qui sera mis en vente dès ce jeudi.

www.michelin.com