LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Les radars ont généré 920 millions d’euros de revenus en France l’an dernier, les automobilistes étrangers se sont fait remarquer

Au total, 103.059 contraventions ont été remises à des automobilistes portant une plaque luxembourgeoise en 2016, selon le bilan annuel des radars automatiques publié fin juillet par la Sécurité Routière française. Le Grand-Duché, qui fait son entrée dans cette statistique vu l’extension des échanges initiée en janvier 2016 avec l’Hexagone, est 9ème au classement des pays d’origine des véhicules étrangers les plus flashés en France, soit une part de 4%.

Au total, les radars fixes ont généré 920 millions d’euros de recettes pour l’Etat français, qui relativise toutefois ce montant en le comparant aux 3,4 milliards d’euros investis chaque année par la Sécurité Routière et aux 35 milliards d’euros estimés de préjudice annuel pour la société.

+40% d’amendes pour les véhicules étrangers

Ce qui est certain, c’est que les automobilistes étrangers représentent une manne non négligeable pour la France puisqu’ils pèsent 14,7% de la totalité des invitations à payer, soit 2,86 millions d’amendes. Ce nombre signe un bond de 40,5% par rapport à 2015.

En 2016, la part de l’augmentation des recettes issues de l’étranger dans la hausse des recettes totales s’est élevée à 43,2%.

Dans le détail, la Belgique occupe le haut du tableau avec 446.161 contraventions, devant l’Espagne (406.669) et l’Allemagne (386.287). Au total, douze pays européens échangent les données des automobilistes avec la France dont la Hongrie, la Slovaquie et la République Tchèque qui ont rejoint le partenariat cette année.

Plus globalement, les radars français ont davantage flashé en 2016 avec une progression de 26,3% à 25,6 millions de flashs, qui ont été suivies par 16 millions d’avis de contraventions (+20,6%). Cette progression est liée, selon un communiqué de la Sécurité Routière, à la mise en place de 181 nouveaux radars autonomes qui à eux seuls, ont flashé 3,5 millions de fois. Autre facteur déterminant, près de 400 radars fixes ont été transformés pour contrôler dans les deux sens d’une voie. Ils ont généré 2,5 millions de flashs l’an dernier. Quant aux radars mobiles, ils ont aussi vu leur nombre d’infractions relevées grossir (+26,8%) suite à la mise en service de 124 véhicules supplémentaires.
www.securite-routiere.gouv.fr