LUXEMBOURG
CK/SIP

Le directeur de la fiscalité de l’OCDE en visite de travail à Luxembourg hier -Le Grand-Duché sur la bonne voie de la transparence fiscale

Au lendemain du clap n°2 de l’affaire LuxLeaks, voilà que le directeur de la fiscalité au sein de l’OCDE débarque à Luxembourg. Pascal Saint-Amans y a rencontré Pierre Gramegna et Xavier Bettel pour aborder une pile de dossiers pour le moins brûlants.

«Les rulings sont une pratique qui existe dans la majorité des pays de l’Union européenne et dans la majorité des pays de l’OCDE», a déclaré le ministre des Finances. Pierre Gramegna s’est positionné en faveur de la résolution de cette problématique mais, comme le Luxembourg l’a fait par le passé, en demandant «qu’on s’attaque au problème des rulings de manière internationale». Bref, pas question de monter seul à bord du train, n’en déplaise aux adeptes du «Luxembourg-bashing».

L’élève luxembourgeois au rapport

Autre point abordé, l’initiative de l’Organisation de coopération et de développement économiques baptisée BEPS pour «Base Erosion and Profit Shifting». Une règlementation que le Luxembourg considère comme complémentaire aux mesures prises par Bruxelles. «L’Union européenne a été, entre autre, le pionnier dans le domaine de l’échange d’informations, une technique qui a été prônée et donc multipliée par l’OCDE», a souligné Pierre Gramegna à ce propos.

Mais l’OCDE est aussi et surtout connu pour ses rapports parfois peu flatteurs vis-à-vis du Grand-Duché.

«Le Luxembourg est considéré à ce stade comme non conforme, néanmoins les progrès réalisés au cours de la dernière année sont vraiment massifs», a commenté Pascal Saint-Amans en ce qui concerne l’évaluation du pays par son organisation. Et de pointer que la plupart des recommandations ont été prises en compte par le pays puisque des lois sont discutées voire déjà votées dans différents domaines. Et à ce propos, la venue du responsable a aussi été l’occasion pour le pays de demander un nouveau rapport, histoire de voir où il en est dans la liste énumérée par l’OCDE.