LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

Coup d’œil sur les perspectives 2018 de la Banque Degroof Petercam

Une croissance mondiale synchrone, une inflation de retour bien que modérée et un resserrement monétaire progressif: les voyants sont au vert pour Bruno Colmant, «Head of Macro Research» à la Banque Degroof Petercam. De passage jeudi soir à Luxembourg, le professeur belge a distillé son analyse aux clients de la banque privée basée à la Cloche d’Or.

Principale ombre au tableau selon le conférencier: le niveau des taux d’intérêts. «C’est le prix du temps», a-t-il résumé lors d’une rencontre avec la presse. «Si le futur reste à un coût abordable, le seul danger qu’il pourrait y avoir est une augmentation brusque des taux d’intérêts».

Dans ce contexte, le responsable recommande une forte pondération en equity avec une surpondération européenne. Quant aux obligations, la prudence est de mise avec une duration très courte. S’il admet que les valorisations européennes sont élevées, elles ne le sont pas trop selon Bruno Colmant. «Si la hausse des taux est modérée, il n’y a pas trop d’inquiétude à avoir», ajoute-t-il.

Un Brexit pas si effrayant que ça

La sérénité est aussi de mise sur le front du Brexit, que l’économiste considère «dilué dans le temps». «Si Brexit réel il y a, on va se rapprocher du modèle norvégien ou suisse qui - mis à part dans le domaine douanier - est quasiment proche de l’Union européenne», assure-t-il.

«Je ne vois pas de crise financière arriver», mais Bruno Colmant souligne les déséquilibres sociaux, politiques et économiques croissants qui relèvent de l’économie réelle mais qui, «à un moment vont peut-être entraîner un effet de marché». «Par contre, s’il y avait une crise uniquement liée aux marchés, je pense que ça serait au niveau des taux d’intérêts qu’une mauvaise surprise pourrait éventuellement venir». Bref, la remontée des taux reste à l’avant-plan dans un horizon prêt à évoluer. Et à l’économiste d’illustrer: «Les banques centrales qui étaient les prêteurs en dernier ressort des banques sont aujourd’hui un peu le mur mitoyen des marchés financiers».

www.degroofpetercam.lu