LUXEMBOURG
LJ

Comment la pandémie a transformé l’organisation et l’offre de la «House of Training»

C’est une année très spéciale», explique Muriel Morbé. Non seulement pour cette collaboratrice de longue date de la «House of Training» qui a été nommée successeure de Luc Henzig comme CEO en juillet dernier. Mais surtout aussi en raison de cette crise du Covid-19 qui a aussi obligé les offreurs de formation à réagir au quart de tour pour adapter leur offre à une demande de la part des entreprises marquée davantage par les instruments digitaux.

«Les tendances de fond ont été absolument accélérées», explique Muriel Morbé, soulignant le fait que la «House of Training» développe depuis de longues années des solutions pour la formation continue à distance. Une expérience qui a permis de réagir très rapidement au changement de demande. «Avant, nous avions quelque 90% des formations en présentiel, ce chiffre a beaucoup chuté ces derniers mois», explique-t-elle.

Mais depuis juin, c’est le retour au centre de formation de la HoT à Kirchberg, où la place manque toutefois en raison des exigences de distanciation dans la lutte contre la pandémie. Ce qui a fait naître des «classes hybrides» avec – en alternance – un nombre de participants en présentiel, les autres suivant le cours par voie de Web.

Le contact direct est important

«Les cours sont plus compliqués à organiser», explique Muriel Morbé tout en soulignant l’importance du contact direct entre formateurs et formés, mais encore entre les participants aux cours. «Pouvoir s’échanger lors d’une pause café, c’est quand même important. Pouvoir discuter en face à face avec un expert aussi», dit la CEO de la HoT qui fête d’ailleurs cette année son cinquième anniversaire.
Point de grand événement prévu en raison de la situation Covid-19, mais la HoT restera fidèle à ses efforts de communication et de sensibilisation pour l’importance de la formation continue. Quant aux matières proposées, la pandémie y a aussi laissé son empreinte. Ainsi, l’offre de cours d’organisation du travail dans des situations plus difficiles et les «digital skills» s’est étoffée, mais aussi celle pour le développement personnel. Enfin, pour ce qui concerne le secteur financier, «toute la thématique de finance durable est très demandée», souligne Muriel Morbé. A noter que l’offre est principalement organisée en parcours professionnels. En tout et pour tout, la HoT, qui compte quelque 24.500 inscriptions par an, offre quelque 850 formations différentes.

Plus d’informations: www.houseoftraining.lu