LUXEMBOURG
SABRINA CASTELLO & NOËLLE GERIN

Que peut la littérature? Ally Book Club prêche une lecture qui permet de repenser le monde et l’humanité, lire pour changer de regard. Sabrina Castello et Noëlle Gerin d’Ally Book Club nous donnent quelques explications:

«Avec la création du projet Ally Book Club, nous finançons plus de 200 livres et les mettons à disposition gratuitement dans les armoires à livres en libre-service des communes luxembourgeoises. Les livres sont en français, allemand et anglais et s’adressent à toutes les tranches d’âge. Tous les types de livres seront présents, des romans, des essais, de la littérature jeunesse, des livres pour enfants. Notre liste de lecture est disponible pour tout le monde sur simple demande.

Le choix de ces livres comporte deux aspects. Le premier est de permettre aux personnes qui subissent le racisme systémique, de trouver matière à s‘identifier positivement, et aux autres lecteurs de trouver une représentation positive susceptible de changer les stéréotypes sur les populations noires. En effet, les préjugés et comportements raciaux peuvent être modifiés grâce à ces lectures. (P. A Katz, S. R. Zalk, 1978)  Le second volet du projet réside dans l’éducation anti-raciste à travers la lecture d’essais. Il s’agit alors de s’éduquer sur le sujet de l’anti-racisme, de faire un travail personnel et nécessaire pour combattre le racisme systémique présent à tous les niveaux de la société.

Le travail anti-raciste est un engagement constant. Le travail réside en soi, questionner les préjugés conscients ou inconscients que nous avons, questionner et refuser nos privilèges, prendre conscience de nos actes et paroles. Combattre le racisme dans notre société, c’est d’abord combattre le racisme que l’on a en soi, déconstruire nos préjugés grâce aux livres. Pour toutes ces raisons, lire devient un engagement personnel et citoyen. Un moyen de combattre le racisme en mobilisant notre pensée, notre imaginaire.

La littérature peut aider à combattre le racisme dans notre société parce que l’acte de lecture est intrinsèquement lié à l’acte de penser. Développer son imaginaire est une condition indispensable pour comprendre le réel.

Chez Ally Book Club nous plaidons pour l’acte de désapprendre pour ensuite réapprendre. Pour cela, il faut accepter d’écouter les personnes concernées sans annuler ou minimiser leurs dires et leurs expériences. Les écouter, lire leurs histoires.

Ally Book Club s’inscrit dans un mouvement de solidarité pour un changement sociétal profond»