LUXEMBOURG
AUDREY SOMNARD

La branche luxembourgeoise assure des bénéfices

Une année «spéciale» aux dires de la direction de Deutsche Bank Luxembourg qui a réalisé un bénéfice net de 88 millions d’euros au cours de l’exercice 2019, une nette baisse si l’on compare avec 2018 et ses 133 millions d’euros de bénéfices.

La direction a indiqué hier lors d’un point presse par téléphone que des investissements étaient en cours et un provisionnement net des risques a été accru de 48 millions d’euros. Le bilan est lui resté stable et atteint 30 milliards d’euros (2018: 31 milliards d’euros) ; la base de capital inchangée s’élève à 6 milliards d’euros au total.

«L’année 2019 est suivie par un début de l’année 2020 très dynamique. La demande et les besoins de financement de notre clientèle internationale continuent à soutenir et déterminer le développement de nos activités pendant la période exceptionnelle actuelle» indique Frank Krings, CEO de Deutsche Bank Luxembourg.

La banque s’appuie toujours sur ses trois piliers d’activité: la banque privée, le corporate et la banque d’investissement.

Plus de prêts en 2020

Du côté entreprises, Deutsche Bank a accru les engagements de prêts de 21% en 2019, essentiellement des prêts syndiqués ou bilatéraux aux entreprises. Face à la situation économique actuelle, les tirages de crédit ont augmenté de deux tiers depuis le début de l’année 2020, ce dont s’est félicité Frank Krings qui a précisé cependant que les prêts étaient principalement accordés en Europe et pour des entreprises côtées. Parallèlement à son rôle de partenaire de financement direct, la banque a conforté sa position dominante d’agent de crédits syndiqués dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

La banque d’investissement a augmenté son programme d’émissions d’obligations fiduciaires aux investisseurs institutionnels de 10 milliards d’euros à 15 milliards en 2019. Le programme a été récemment introduit au marché Euro MTF de la Bourse de Luxembourg, alors qu’il était au préalable à Dublin.

La banque privée a élargi son portefeuille de produits mis en œuvre en 2019 qui inclut le financement transfrontalier des immeubles résidentiels de haute valeur, conformément à la directive européenne sur le crédit hypothécaire, et le financement des promesses de capitaux des investisseurs institutionnels vis-à-vis des fonds de private equity.

Autre nouveauté, le 15 mai Deutsche Bank A.G va fusionner avec la filiale de la maison-mère en Allemagne, un changement de structure juridique qui n’a pas d’influence direct sur la banque au Luxembourg. Pour rappel, la maison-mère allemande fête ses 150 ans d’existence et procède actuellement à une profonde restructuration.