LUXEMBOURG
CK

Les informaticiens restent très prisés, selon une étude d’Eurostat

Recruter des professionnels de l’ICT n’a jamais été aussi difficile qu’aujourd’hui, montre une étude d’Eurostat diffusée vendredi. La part des entreprises éprouvant des difficultés à embaucher des spécialistes de technologies de l’information et de la communication est passée 37% en 2013 à 58% en 2018 dans l’Union européenne et cela, en excluant le secteur financier.

Bien entendu, tous les pays membres ne sont pas logés à la même enseigne. Le Luxembourg pointe en 6e position des pays les plus mal lotis avec 69% des sociétés qui éprouvent des problèmes dans le recrutement des informaticiens. C’est autant que les Pays-Bas et l’Allemagne. Les pays les plus confrontés à la pénurie de talents dans l’ICT sont la Roumanie (90%), la République tchèque (80%) et l’Autriche (74%). En revanche, la Bulgarie (42%), la Grèce (38%) et l’Espagne (27%) sont les pays les moins exposés au manque d’informaticiens, selon Eurostat. L’organisme remarque une hausse ininterrompue du manque de ressources humaines en ICT depuis 2013, alors que le phénomène s’était un peu estompé au début de la décennie.


ec.europa.eu/eurostat