LUXEMBOURG
DUBAÏ

Maggy Nagel: plusieurs scénarios ont été envisagés

Les parties prenantes de l’organisation de l’Exposition universelle 2020 prévue en octobre à Dubaï devaient se réunir lundi pour envisager son report éventuel en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, a indiqué un porte-parole de l’événement. Ce dernier, auquel le Luxembourg participe avec un pavillon signé Metaform pour un budget de 32 millions d’euros, est supposé attirer 25 millions de visiteurs et stimuler l‘économie de la cité-Etat.

L’émirat ne possède que peu de richesses pétrolières, contrairement à son grand voisin Abou Dhabi, chef de file des Emirats, et ses secteurs vitaux que sont l’immobilier, le tourisme et le commerce connaissent une certaine stagnation ces dernières années. Un report de l’Exposition ajouterait aux difficultés de ces secteurs.

«Le GIE Luxembourg @ Expo 2020 Dubai est pleinement conscient que la crise due au Covid-19 que nous traversons actuellement pourrait avoir des effets sur la mise en œuvre de l’Expo 2020 Dubai», a réagi auprès du «Journal» Maggy Nagel, commissaire générale au pavillon luxembourgeois. La Mondorfoise confie que plusieurs scénarios ont été envisagés mais «j’estime prématuré de parler d’un plan B avant qu’une décision de report n’ait été prise». Et de préciser que la réunion de lundi a eu lieu entre le Comité de pilotage et l’organisateur de l’Expo 2020, le premier n’ayant pas la possibilité de décider d’un éventuel report. C’est en effet au Bureau International des Expositions (BIE) d’entériner chaque décision, souligne encore Maggy Nagel.

POST, SES et la Chambre de Commerce figurent parmi les plus importants soutiens de la participation luxembourgeoise placée sous le thème de «Resourceful Luxembourg». A côté de la venue d‘élèves de l’École d’Hôtellerie et de Tourisme du Luxembourg, le pavillon du Grand-Duché a été conçu comme une vitrine du pays à destination des visiteurs de l‘évènement dont évidemment des ressortissants luxembourgeois qui - pour certains d’entre eux - ont déjà acheté leurs tickets pour le site de Dubaï. Ceux-ci sont en effet commercialisés depuis le début de l’année sur Internet au prix de 30 euros environ la journée et d’environ 70 euros pour trois jours. AFP/LJ