SAINT-PIERRE-DES-CORPS
LJ

Grand Est: 27,5 millions d’euros pour équiper les trains transfrontaliers du système européen de signalisation et de contrôle de vitesse

«European Railway Traffic Management», c‘est une norme européenne de signalisation et de contrôle de vitesse des engins ferroviaires. Initié en 1996, ERTMS vise à harmoniser la signalisation ferroviaire dans l‘Union Européenne et ainsi faciliter et rendre plus sûres les relations transfrontalières.

Alors que le Chemins de Fer Luxembourgeois ont annoncé vouloir remplacer le système national de signalisation et de contrôle de vitesse MEMOR II+ par ERMTS au 1er janvier 2020, les matériels français (équipés du système KVB) empruntant le réseau luxembourgeois devront eux-aussi être équipés du nouveau système.

C‘est un défi que CFL, SNCF et Grand Est attaquent ensemble. Ainsi, une délégation composée de représentants CFL, SNCF Mobilités et de la Région Grand Est, avec à la tête David Valence, maire de Saint-Dié des Vosges et vice-président Transports, Déplacements et Infrastructures de la Région, ont visité hier le technicentre SNCF de Saint-Pierre-des-Corps en Indre-et-Loire pour s‘informer sur le premier train prototype équipé ERMTS. Cette rame serait testée dans le Grand Est avant l‘homologation, renseigne un communiqué de presse de la Région. La phase d‘études serait terminée à présent et la phase de prototypage et d‘homologation durera jusqu‘en juillet 2019 avant la phase d‘industrialisation sur l‘ensemble de la flotte de 25 rames automotrices TER deux niveaux nouvelle génération dont disposera la Région d‘ici la fin du 1er semestre 2020.

A noter que l‘investissement total pour équiper les trains se monterait à quelque 27,5 millions d‘euros, dont la Région Grand Est en supporte environ 22,3 millions, le reste provenant de l‘«Innovation & Network Executive Agency» de la Commission Européenne. Ce serait d‘ailleurs la première mise en oeuvre de la technologie «ERTMS baseline 3» en Europe, souligne la Région par ailleurs.LJ