BANGKOK
CATHERINE KURZAWA

La Thaïlande offre de multiples facettes pour des vacances dépaysantes à tous points de vue

Avec 29,8 millions de visiteurs étrangers l’an dernier, la Thaïlande demeure une destination touristiques prisée en Asie. Une cuisine réputée à travers le monde, un patrimoine historique et des plages paradisiaques: le royaume peut compter sur de nombreux atouts.

A Bangkok, les grattes ciels tutoient les temples où le temps s’est arrêté. Si le Grand Palais attire toujours de nombreux visiteurs, son voisin Wat Pho offre une visite mêlant culture et bien-être. La statue du Bouddha couché longue de 43 mètres est un incontournable. Plus qu’un lieu de culte, le temple est également un lieu de vie où l’on croise çà et là des moines qui donnent cours aux enfants. L’enceinte abrite également une école de massage thaï traditionnel où les visiteurs peuvent se faire masser et profiter ainsi d’une halte reposante.

Car Bangkok grouille d’énergie et ses marchés, ses bars branchés et ses centres commerciaux démesurés ont de quoi vous faire perdre la tête.

90 kilomètres au nord de Bangkok, Ayutthaya offre une halte reposante le temps d’une excursion ou d’un bref séjour. Cette ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco a été la deuxième capitale du royaume de Siam, devenu ensuite Thaïlande.

Elle abrite une série de temples qui témoignent de sa grandeur passée. Les visiteurs apprécieront ce petit bol d’air dans une cité de caractère, entourée de canaux qui lui donnent un cachet unique.

Un peu de détente à la plage

La Thaïlande est également réputée pour ses îles et ses plages qui illustrent de nombreuses cartes postales. Dans le sud du pays, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre l’éventail des destinations. Tout dépend aussi de ce que l’on recherche: des hotspots pour faire de la plongée, une vie nocturne agitée, des excursions ou au contraire le repos. Il y en a pour tous les goûts. Un bon point de départ pour visiter une grande partie des points d’intérêts du sud est vraisemblablement Krabi. Dans ses alentours, une série de stations balnéaires offrent une gamme variée d’hébergements et de possibilités d’accéder aux îles environnantes. Citons à ce propos Ko Phi-Phi, un véritable paradis sur terre où les falaises se jettent dans la mer pour créer un paysage unique en son genre. Les fonds sous-marins regorgent de poissons colorés et d’oursins au gabarit impressionnant. Dommage que par endroits, la propreté des plages ne soit pas à la hauteur de la magnificence des lieux. Sur terre, les singes n’hésitent pas à racoler les touristes pour avoir à manger. Mieux vaut ne pas céder, tant ces bestioles se montrent très agressives et que des amendes sont prévues si l’on est surpris à nourrir l’une d’entre elles. Si le coup d’Etat de 2014 s’est fait sentir sur la fréquentation, celle-ci a vite repris des couleurs avec un bond de plus de 20% l’an dernier. Pour 2016, Tourism Authority of Thailand (TAT) se veut confiant et table sur une nouvelle hausse. Au terme des neuf premiers mois de l’année, l’organisme a recensé 24,94 millions de touristes pour des recettes générées de 53,7 milliards de dollars. D’ici à la fin de l’année, TAT ambitionne de voir cette somme monter à 73,7 milliards de dollars, ce qui représenterait une progression de 14% par rapport à 2015.