LUXEMBOURG
LJ

Conférence IDEA: Quand six citoyens s’imaginent formateur du prochain gouvernement

Luxembourg Le format de la conférence IDEA - le «think tank» de la Chambre de Commerce - proposée mercredi soir au «Luxembourg House of
Startups» était pour le moins original: faire se glisser, le temps d’une soirée six personnalités dans la peau du prochain formateur de gouvernement et leur donner ainsi l’occasion de présenter en quelques minutes le chantier politique qu‘ils attaqueraient en premier. Voici les idées développées devant une salle quasi comble: Rolf Tarrach, ancien recteur de l’Université, a plaidé pour un allongement de la durée du mandat des députés à dix ans, mais en même temps pour une limitation à deux mandats. Après cela, l‘ex-député ne pourrait se représenter aux élections pendant cinq ans.

Députés: une pause après deux mandats

Tarrach propose que la moitié seulement des mandats parlementaires soit renouvelée tous les cinq ans. Objectif de cette proposition: donner davantage de temps aux parlementaires pour vraiment approfondir des dossier, mais aussi les forcer à une pause pour qu’ils «puissent se remettre à jour» au contact de la société.

S’il était Premier ministre, Ben Stemper, le secrétaire général du Parlement des Jeunes mettrait de son côté le paquet pour convaincre davantage de citoyens à donner leur sang, leurs cellules-souches ou leurs organes pour aider des personnes dans le besoin. Mieux informer, allonger les heures d‘ouverture dans les centres de donation de sang et créer un registre de personnes refusant le don d‘organes sont des pistes qu’il explorerait. Agnieszka Zajac, femme d’affaires active dans la recherche internationale de managers, est partie du fait que nombre d’enfants échoue dans le système d’enseignement public en raison des langues.

20 minutes par jour pour aérer l’esprit par la lecture

Une partie des élèves choisit alors plutôt d‘étudier dans des écoles privées et à l’étranger. Pour lutter contre le décrochage dans le système public, Agnieszka Zajac propose une régionalisation de l’offre scolaire, l’apprentissage dans les différentes écoles se faisant en une langue. S’il était à la tête du gouvernement, Tullio Forgiarini, auteur et professeur introduirait une pause de 20 minutes par jour pendant le temps de travail pour permettre à tous de lire. Tout serait mis en veille à ce moment et les citoyens auraient le loisir de se plonger dans la lecture de leur choix - pour autant que la lecture n‘ait aucun rapport avec leur travail. L’exercice servirait à «aérer l’esprit» et serait ainsi bénéfique pour le bien-être et la tonicité de tous.

Si Laura Zuccoli, la présidente de l’Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés a proposé d’inscrire d’office les résidents étrangers sur les listes aux communales et aux européennes, Gaston Vogel renforcerait la justice, parent pauvre selon lui de la politique, alors qu’il faudrait l’outiller pour garantir son indépendance, son équitabilité et des délais raisonnables dans les affaires des justiciables. L’éminent avocat plaide entre autres pour l’interdiction de l’accès au poste de juge en cas de mariage ou de relation amoureuse avec un ou une avocate. Une vive discussion avec le public s’est engagée par la suite sur ces propositions, discussion qui s’est poursuivie autour d’un verre plus tard. A voir si - et des personnalités politiques étaient présentes - l’une ou l’autre sera reprise dans un programme électoral.