SAN FRANCISCO
CATHERINE KURZAWA

Xavier Bettel est arrivé en Californie pour une visite officielle

Il se faisait attendre par les journalistes arrivés la veille à San Francisco: Xavier Bettel a atterri sur la Côte ouest américaine mercredi où il a rendu visite à Amazon, accompagné d’une délégation de diplomates mais sans la presse. En cause selon le Premier ministre, l’objet de la visite: des laboratoires de recherche. Amazon est «très content du développement (des activités au Luxembourg, ndlr.) et veut développer davantage la recherche», a-t-il expliqué lors d’un point presse mercredi soir à San Francisco.

Au Luxembourg, Amazon emploie quelque 2.000 salariés selon Xavier Bettel qui souligne que 300 postes sont à pourvoir chez le géant de l’e-commerce.

Google, discrétion assurée

Ce jeudi, c’est à Mountain View que le ministre des Médias et des Communications avait rendez-vous, une fois de plus sans la presse. Au coeur de cette rencontre, un projet lié au secteur automobile. «Que le Luxembourg soit un terrain de test pour la voiture de demain», dixit Xavier Bettel.

On le sait, le Grand-Duché s’est déjà engagé avec la France et l’Allemagne dans un projet de routes intelligentes la semaine dernière lors du salon de l’automobile à Francfort.

Quant au projet de centre de données qui a concentré l’attention médiatique ces dernières semaines, «je parle volontiers des contacts, pas des contrats», a rétorqué Xavier Bettel. Il dit préférer «ne pas commenter le projet au Luxembourg jusqu‘à ce qu’il y ait quelque chose à commenter».

Des relations à entretenir

Ce vendredi, la délégation est attendue à Los Angeles pour une visite de SpaceX et Boeing, qui vient de s’engager avec SES pour le projet O3b mPOWER. Des thématiques qui rappellent la visite du ministre de l’Economie Etienne Schneider en avril dernier également en Californie, pour lesquelles Xavier Bettel refuse de parler de double emploi. «Il est important pour moi d’entretenir les contacts», a-t-il insisté. Et de rappeler qu’en janvier, LuxGovSat commencera à travailler ensemble avec SpaceX pour le lancement du satellite SES-16 à l’aide de la fusée Falcon 9 de la firme d’Elon Musk.

Pour le Premier ministre, «le Luxembourg est sur la carte avec de la substance» comme des bureaux de sociétés technologiques mais aussi des salariés. L’ouverture de l’incubateur de Vodafone «Tomorrow Street» la semaine dernière le montre, a-t-il insisté. Porté par un vent d’enthousiasme, le Premier ministre entend bien le faire souffler jusqu’au retour de la délégation au Luxembourg, prévu samedi soir.