LUXEMBOURG
LJ AVEC LSZ

La nuit a été très longue dimanche pour le 56ème «Zürcher Bal» à Luxexpo

Les étudiants luxembourgeois ont une fois de plus fait preuve d’une endurance à toute épreuve dimanche soir, lors du traditionnel «Zürcher Bal». Ils ont dansé jusqu’au bout de la nuit alors que la veille, certains ont réveillonné en famille et d’autres ont même enchaîné avec un interminable repas le jour J à midi. Mais qu’à cela ne tienne, le rendez-vous du cercle des étudiants à Zurich (LSZ) est un incontournable du calendrier de la vie estudiantine au Luxembourg et ne se rate pas.

Chic mais festif

A l’intérieur de Luxexpo, l’ambiance «industrial chic» a envahi deux salles où 4.000 étudiants ont partagé une soirée qui se distingue des autres rendez-vous du genre par une décoration festive et une tenue correcte exigée: robes de soirées pour les dames et costumes noirs pour les messieurs. Roi de la soirée, le crémant luxembourgeois a coulé à flots au rythme d’une série de DJ venus du Luxembourg et de France.

En effet, pour la première fois, DJ Dimmi a fait vibrer le grand hall «Metropolitan» dans une atmosphère «jazzy house». Cette étoile montante des scènes internationales a répondu à l’invitation du LSZ en venant tout droit de l’Hexagone. Quant aux pointures luxembourgeoises, elles étaient évidemment de la partie avec la présence des DJ «M Double U» et «Caine» dans le grand hall. Plus cosy, le «Studio 54» décoré au style d’une ancienne discothèque new-yorkaise a accueilli les DJ émergents «Catamaran» et «Rixter». À noter la présence des treize musiciens du coverband «The Noisemakers» qui ont apporté un cocktail de chansons modernes et plus anciennes.

Organisé pour la première fois en 1960, le «Zürcher Bal» a signé sa 56ème édition. Le comité organisateur donne d’ores et déjà rendez-vous en 2017 avec une nouvelle édition. Au total, 60 membres du LSZ ont œuvré à la réussite de l’évènement, que ce soit derrière les quatre bars, la caisse mais aussi dans les coulisses.