LUXEMBOURG
LJ

La Chambre de Commerce décortique le 10ème plan quinquennal d’équipement de l’infrastructure touristique

Alerte aux inégalités entre investisseurs publics et privés: voilà en substance l’avis de la Chambre de Commerce sur les amendements au projet de loi autorisant le gouvernement à subventionner le 10ème plan quinquennal d’équipement de l’infrastructure touristique.

Tout d’abord, l’organisation déplore l’explosion des investisseurs privés des subventions pour l’exécution de projets d’aménagement et de modernisation. «Selon la Chambre de Commerce, le taux d’intervention devrait être identique pour chaque type d’investissement, quel qu’en soit l’initiateur». Ensuite, le texte prévoit que seul l’investisseur exploitant notamment une entreprise dans le secteur de l’Horesca pourra recevoir des subventions. Mais il arrive que certains investisseurs privés n’exploitent pas eux-mêmes l’entreprise. «La Chambre de Commerce demande donc à ce que les aides soient étendues aux personnes qui investissent sans forcément exploiter directement l’entreprise».

«Concurrence déloyale»

Autre point soulevé: les subventions allouées aux communes, syndicats d’initiative ou a.s.b.l. s’élèvent à 50% du coût total des investissements, alors que cette part est réduite à 20% pour les investisseurs privés. L’organisation n’hésite pas à parler de «concurrence déloyale entre investisseurs privés et publics».

Quant aux aides à la digitalisation, elles s’élèvent à 10% voire 20% pour les hôtels mais atteignent 50% pour les campings. La Chambre de Commerce s’interroge sur «cette différence de traitement qui n’est selon elle ni justifiée, ni justifiable». L’institution pointe aussi du doigt l’exclusion des subventions pour les travaux d’entretien, de rénovation ou de remplacement de mobilier. Elle déplore aussi l’absence d’une période transitoire entre le 9ème et le 10ème plan quinquennal.

Ce dernier s’étend de 2018 à 2022 et prévoit une enveloppe budgétaire de 60 millions d’euros, soit une hausse de 33% par rapport au précédent plan.