LUXEMBOURG
LJ

Situation des droits de l’Homme: Robert Harmsen (Uni) partage sa vue des choses

Robert Harmsen vient de prendre la direction de la Chaire UNESCO des droits de l’Homme à l’Université du Luxembourg. Le professeur en sciences politiques succède ainsi à l’historien Jean-Paul Lehners, titulaire de la Chaire depuis sa création en 2011. Interrogé sur la situation des droits de l’Homme en général dans le monde, Robert Harmsen voit autant de reculs que d’avancées. Parmi ses inquiétudes, la montée des autoritarismes, respectivement des pratiques autoritaires.

Il ne faut pas partir jusqu’en Chine ou en Turquie pour y assister. Même certains Etats membres de l’Union européenne font des entorses aux droits de l’Homme. Et Robert Harmsen d’évoquer la Hongrie, dont le gouvernement réduit l’indépendance de la justice et la liberté de la presse ainsi que la liberté académique.

Mais Harmsen retient aussi des points positifs. Comme par exemple le fait que la société civile d’aujourd’hui dispose de moyens de communication sans pareils pour défendre les droits de l’Homme et pour en dénoncer les infractions.

Il constate aussi avec satisfaction que pour de plus en plus d’acteurs économiques, le respects des droits de l’Homme est devenu un sujet prépondérant dans leurs stratégies. De telles évolutions ne resteraient pas sans effet sur l’évolution du droit international dont Robert Harmsen étudie les tenants et aboutissants, en particulier en ce qui concerne la comparaison entre les systèmes de droit. Ce qui l’intéresse plus particulièrement aussi, c’est l’influence des technologies sur les droits fondamentaux.

A propos de la Chaire UNESCO en droits de l’Homme

La Chaire UNESCO en droits de l’Homme promeut une approche interdisciplinaire des droits de l’homme par l’enseignement, la recherche et la participation du public. Les activités d’enseignement comprendront un cours au niveau des programmes de Master «The International and European Systems for the Protection of Human Rights» ainsi qu’un des séminaires pour les programmes de Bachelor sur les droits de l’Homme. Les projets de recherche se concentreront sur l’Union européenne en tant qu’acteur des droits de l’Homme et sur les «droits fondamentaux, les tribunaux et le processus politique». Sur le plan public, la Chaire continuera d’organiser des séries de conférences et de s’orienter vers la création d’un Forum national sur les droits de la personne et les politiques publiques. Selon Robert Harmsen, des ateliers et conférences avec des ONG sont prévus le semestre prochain, mais aussi un grand colloque sur les droits de l’Homme à l’automne prochain.

tinyurl.com/UNESCOchair

Les événements autour de la journée internationale des droits de l‘Homme

Films et conférences

La Journée internationale des droits de l’Homme va de pair avec de nombreuses manifestations autour de la thématique. Ainsi, aujourd’hui se tiendra une conférence sur la traite des êtres humains à la Halle des poches à fonte au campus de Belval. A noter que lors de cette conférence, une déclaration d’intention ministérielle relative à la coopération Benelux en matière de traite des êtres humains sera signée par les trois pays. Ensuite, sous le Haut Patronage de S.A.R. la Grande Duchesse de Luxembourg, les Ambassades des cinq pays de l’Union européenne siégeant actuellement au Conseil de sécurité des Nations Unies, à savoir l’Allemagne, la Belgique, la France, la Pologne et le Royaume-Uni, ainsi que le Luxembourg (pays-hôte de ces 5 Ambassades), se sont associés pour organiser avec le concours de la Cinémathèque de la Ville Luxembourg et le soutien de l’a.s.b.l. Stand Speak Rise Up un festival de cinéma. A l’affiche aujourd’hui: 16.30 Un tramway à Jérusalem (France), 18,30 Of Fathers and Sons (Allemagne), 20.30 The distant Barking of Dogs (Pologne) et demain: 18.30 I Am Not Who They Think I Am (UK), et Zero Impunity (Luxembourg) ainsi qu’à 20.30 Insyriated (Belgique). Un autre événement aura lieu aujourd’hui au Théâtre National du Luxembourg où sera présenté la production «Footnotes» du collectif «Independent Little Lies», L’événement, qui se tiendra de 19.00 à 21.30 est proposé par la Commission consultative des Droits de l’Homme en collaboration avec l’Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte et le TNL. Enfin, le 16 décembre à partir de 9.00, la Faculté de droit, d’économie et de finance de l’Université du Luxembourg invite à une conférence sur le rôle, la contribution respective et la concertation des organes impliqués dans la défense des Droits et Libertés fondamentaux au Grand-Duché de Luxembourg.