LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

ING et la BEI consacrent 400 millions d’euros aux entreprises du Benelux

Une enveloppe de 400 millions d’euros pour financer les investissements d’entreprises commerciales dans les projets durables, c’est l’engagement de la banque ING et de la Banque européenne d’investissement (BEI) annoncé mercredi.

«Ce prêt est l’un des moyens par lesquels la BEI, en collaboration avec ING, vient en aide aux entreprises commerciales», a commenté dans un communiqué Heinz Olbers, directeur à la BEI en charge des opérations de prêts dans les pays du Benelux.

En pratique, la BEI va octroyer à ING un prêt de 200 millions d’euros, assorti d’une tarification avantageuse. ING distribuera cet avantage à ses clients et fournira 200 millions d’euros supplémentaires dans le cadre de son programme de prêt à l’appui du développement durable.

Des taux ultra-réduits

La moitié du montant est prévu pour les sociétés néerlandaises et l’autre moitié pour celles établies en Belgique et au Luxembourg. Chaque projet durable sera plafonné à 25 millions d’euros et chaque prêt pouvant bénéficier d’un taux d’intérêt favorable (c’est-à-dire doté d’une réduction de 0,3%) sera limité à 10 millions d’euros. La BEI et ING ont d’ailleurs défini des critères d’admissibilité pour les entrepreneurs désireux de bénéficier des taux ultra-réduits.

Le nouveau programme sera lancé dès septembre et ciblera des investissements dans des domaines variés tels que la transition entre les sources d’énergie fossiles et l’énergie éolienne et solaire, les bâtiments à haute efficacité énergétique et à usage propre, l’économie circulaire et les moyens de transport électriques.

«Nous sommes convaincus que l’adoption d’une stratégie de durabilité deviendra essentielle pour toute entreprise qui se veut prospère», a réagi Jean-Pierre Verbeken, responsable de la clientèle d’ETI chez ING Belgique.

Si aux Pays-Bas ce programme se présente comme une alternative aux financements par certificats verts, il sera proposé à des entreprises clientes en Belgique et au Luxembourg où ce type de certifiat vert de l’Etat n’existe pas.

L’opération porte à 1,85 milliard d’euros le total des financements soutenus par la BEI accordés par ING depuis 2009 dans le Benelux. ING compte 53.000 collaborateurs et est présent dans 40 pays du globe dont le Luxembourg, où la banque au lion emploie 860 salariés selon le Statec.