FINDEL
CATHERINE KURZAWA

Le groupe ajoute une corde à son arc avec un département logistique au Findel

Vous connaissez POST Bettembourg, ce grand dépôt où les colis et les lettres défilent sur des tapis roulants jusqu’à parvenir dans des camionnettes et à votre boîte à lettres. Voilà maintenant POST Findel, une activité logistique qui assure le transfert entre le fret aérien et le réseau POST.

Dans l’ancien Cargocenter, à quelques mètres à peine du terminal B de lux-Airport, les colis arrivent au gré des tournées des camions qui assurent la liaison entre l’actuel Cargocenter et la halle. «Pour octobre-novembre, nous espérons avoir les accords pour que les marchandises arrivent directement ici plutôt que de passer par le Cargocenter», pointe la directrice de POST Courrier, Hjoerdis Stahl.

Ces paquets sont ensuite triés et envoyés à leur destinataire final sur le réseau postal, que ça soit au Luxembourg mais aussi en Allemagne, en France, en Belgique, en Italie, en Pologne et en Suède.

Une activité qui se sent pousser des ailes

Le nouveau site de POST a reçu mardi la visite du ministre de l’Economie, Etienne Schneider, venu prendre la température d’un nouveau segment qui semble bien décoller. De 2.000 colis par jours en mars 2017, le centre en a totalisé 10.000 à la fin de l’année dernière et même 18.000 en juillet 2018. Dans ce contexte, POST Luxembourg vise pour cette année de réaliser un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros avec son activité logistique, contre 3 millions d’euros l’an dernier. «Il est vital, pour nous, de construire un pilier complémentaire à notre activité postale dont la pérennité est menacée par la chute continue des volumes de courrier», a étayé Hjoerdis Stahl.

Avec cette nouvelle activité, POST Group touche en fait à deux flux distincts: la logistique pure et le dispatching de colis venus de l’Asie vers l’Europe. Un marché appétissant et en plein boom en Europe, en témoigne l’annonce au printemps dernier de l’implantation de la filiale logistique du géant de l’e-commerce chinois AliBaba à l’aéroport de Liège, en Wallonie. «Il y a assez de marché pour tout le monde», a temporisé Hjoerdis Stahl. «Les aéroports voisins sont déjà bien pleins avec l’e-commerce», a-t-elle ajouté.

Dans les 6.500 m² de hangars, on peut aussi trouver des produits commercialisés par des entreprises luxembourgeoises d’e-commerce, prêts à être expédiés. Il s’agit d’un service de stockage et de «Pick&Pack». Parmi les sociétés clientes, on retrouve Abitare mais aussi les enseignes affiliées à la plateforme letzshop.lu.

POST Group emploie actuellement quelque 20 salariés dans son centre du Findel. Pas question pour l’instant de devenir un acteur du fret aérien à l’image de Luxair Cargo par exemple. Le groupe entend jouer son rôle de maillon dans la chaîne logistique avec le dispatching de petits colis postaux.

Les cargaisons qui arrivent au centre sont principalement issues du transporteur aérien Uni-Top mais aussi de Cargolux.

«Je félicite POST d’être monté dans le train» de la logistique a commenté le sourire aux lèvres Etienne Schneider. Ce dernier rappelé le souhait du gouvernement de faire de la logistique un nouveau pilier de l’économie luxembourgeoise. Et de souligner que 200.000 m² de halles ont été construites à cet effet et 7 millions d’euros investis dans ce domaine. Quelque 700 entreprises logistiques sont actives au Luxembourg, générant 13.000 emplois selon le vice-Premier ministre.

www.post.lu