LUXEMBOURG
LJ

Le projet «Land of Memory» connecte des lieux de mémoire au Luxembourg, en Belgique, en France et en Allemagne

Témoigner des événements forts de l’histoire qui ont mené à la construction de l’Europe actuelle, faire perdurer le message d’unité véhiculé à l’issue des deux horribles guerres mondiales et renforcer l’activité touristique générée par cette thématique : ce sont les trois objectifs du projet INTERREG Grande Région «Land of Memory», qui vise dans son ensemble à positionner les territoires marqués par les conflits «parmi les destinations incontournables à l’échelle mondiale en matière de tourisme de mémoire».

Co-financé par le programme de développement régional de l’Union Européenne, il court de juin 2016 à mai 2021 et implique 15 partenaires de la Grande Région réunis pour collaborer à diverses facettes de développement: création de circuits de groupes transfrontaliers, promotion commune de sites de mémoire et de musées par la création d’un site internet en storytelling, d’expositions et de spectacles itinérants, etc. «Certains se connaissent déjà, car ils ont collaboré dans d‘autres projets INTERREG», explique Méanie Petton, gestionnaire du projet «Land of memory» à l‘Office Régional du Tourisme des Ardennes Luxembourgeoises.

Un nouveau sentier d‘interprétation au «Schumannseck»

Plusieurs sites font également l’objet de rénovation pour en améliorer la médiation. Dans l’Oesling, au Nord du Luxembourg, il s’agit plus précisément du «Schumannseck» près de Nothum dans la vicinité de Wiltz qui sera doté d’un nouveau parcours d’interprétation. Le «Schumannseck» fut un carrefour stratégique lors de la Bataille des Ardennes. C’est là que se sont déroulés les combats les plus meurtriers sur le sol luxembourgeois fin 1944, début 1945 alors que les troupes américaines, tentant d’encercler les forces nazies après avoir fait exploser l’encerclement de Bastogne y rencontrèrent une farouche résistance des Allemands, retranchés dans les bois. Pendant 15 jours, les belligérants se disputaient farouchement quelques centaines de mètres de terrain, souvent au corps-à-corps. Des centaines de soldats y trouvèrent la mort.

La mise en service et l’inauguration officielle du sentier d’interprétation du «Schumannseck», où un circuit de mémoire de 2,8 km existe déjà, sont planifiées pour décembre 2019. Il est prévu par ailleurs que tout au cours de 2020, des animations et évènements seront initiés afin de permettre au public de re-découvrir ce site de mémoire exceptionnel.

En mode «storytelling»

De manière plus transfrontalière, les partenaires de «Land of Memory», après avoir répertorié les principaux sites mémoriels sur le territoire de travail, ont entrepris la création d’un site internet en storytelling - à travers l’histoire de quatre jeunes de la Grande Région sur la piste de leurs ancêtres - afin de promouvoir la Grande-Région en termes de Mémoire sous un regard neuf et innovant. Il s’agira également d’un outil pédagogique novateur. Sa mise en ligne est attendue pour le printemps 2019.

A noter aussi que les guides touristiques de Grande Région vont avoir l’opportunité de suivre une formation transfrontalière commune. Histoire de se forger un regard multi-perspective sur les conflits du 20è siècle, les lieux de mémoire, mais aussi de les mettre en relation.

Par ailleurs, un jeu de société coopératif sur les conflits mondiaux du 20ième siècle est en cours de préparation. Qui plus est, des évènements originaux sont programmés pour continuer de susciter l’intérêt du public au-delà des périodes d’anniversaire des commémorations. Ainsi, une exposition en plein-air et un spectacle itinérants interpelleront le public, par le biais des sens  et de la créativité, sur le thème de la vie durant les conflits et la construction européenne.

L’Office Régional du Tourisme des Ardennes Luxembourgeoises «Visit Éislek» est le pilote de cette action, tandis que la Fédération Touristique de la Province de Liège s’occupe - au nom des partenaires - de leur promotion, de leur diffusion et de leur commercialisation. A noter que les premières propositions de séjours thématiques transfrontaliers sont déjà disponibles et visibles groupe.liegetourisme.be/landofmemory . U n focus particulier y a été mise sur les jeunes. Cette semaine, ces séjours - qui présupposent évidemment aussi des liens étroits avec les hôtels et la gastronomie de la région - ont été présentés au salon «World Travel Market» à Londres. Un salon important, car s‘adressant aussi et surtout à la clientèle britannique, très intéressée par les destinations du tourisme de mémoire.

LAND OF MEMORY

15 partenaires

En Allemagne: Ministère de l’Education et de la Culture du Land de la Sarre En Belgique: IDELUX, IDELUX Projets Publics (Bastogne), Commune de Tintigny, Commune de Virton, Fédération Touristique du Luxembourg Belge, Fédération Touristique de la Province de Liège, Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique En France: Département de la Meuse, Comité Départemental du Tourisme de Meuse, Agglomération Grand Verdun, Office de Tourisme de Verdun, Commune de Spincourt, Les Chiérothains, Commune de Stenay, Pays de Verdun, Meurthe et Moselle Tourisme, Comité Régional du Tourisme de Lorraine Au Luxembourg: Office Régional du Tourisme des Ardennes Luxembourgeoises, Parc Naturel de la Haute-Sûre. Le projet est doté d’un budget total de 9,9 millions d’euros, dont 5,4 proviennent du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) Plus d’infos: tinyurl.com/landofmemory