CASTILLO CALETA DE FUSTE/LUXEMBOURG
CATHERINE KURZAWA

De sable blanc, blond ou noir: les plages de Fuerteventura se déclinent en des paysages variés

Deuxième plus grande île des Canaries, Fuerteventura tire son épingle du jeu avec des paysages à couper le souffle des visiteurs mais certainement pas celui du vent qui, comme son nom l’indique, est bien présent tout au long des 150 km de côtes.

Ce courant d’air est particulièrement fort sur la côte ouest de l’île, où la force des éléments donne lieu à des paysages détonants. La côte est en revanche - distante d’une centaine de kilomètres du Maroc, est moins exposée au vent et propose bon nombre de stations balnéaires pour tous les goûts. Corralejo par exemple accueille beaucoup de surfeurs qui souhaitent profiter des vagues de l’océan mais aussi des alentours de l’île de Lobos, un petit bout de terre situé à mi-chemin entre Fuerteventura et Lanzarote.

Avec ses eaux turquoises et ses sentiers de randonnée, Lobos a également tout pour plaire à l’ensemble des vacanciers, qu’ils soient adeptes d’activités sportives ou tout simplement de beaux paysages. Pour accéder à Lobos, de nombreux opérateurs proposent des traversées en bateau depuis le port de Corralejo.

Mais Corralejo est aussi connu pour son parc naturel, composé de dunes sur près de 9 km de long. Dans des paysages désertiques, seules quelques plantes sortent du sable qui se perd à l’horizon jusqu’à l’océan.

Plus au sud, la péninsule de Jandia offre un tout autre paysage. La route goudronnée laisse place à un chemin de terre où, sur plus de 20 km, les voitures se laissent porter vers un phare aux allures finistériennes situé à une centaine de kilomètres de l’île de Gran Canaria. Et si les chemins de terre et de cailloux ne vous rebutent pas, la plage de Cofete située au cœur du parc naturel de la pointe de Jandia est un petit bout de paradis où les visiteurs trouveront un repos mérité au bord de l’océan.

Une île, des saveurs

Si contrairement à sa voisine Lanzarote Fuerteventura ne produit pas de vin, l’île est réputée pour son fromage de chèvre à pâte dure qui se décline en plusieurs saveurs plus ou moins épicées. Autre spécialité de l’île, le sel marin y est produit à Las Salinas del Carmen, qui est doté d’un musée intéressant sur l’histoire du sel et son poids économique à travers les âges.

Il y en a donc pour tous les goûts, que ce soit au sens propre ou au sens figuré. En 2016, 2,29 millions de touristes ont visité Fuerteventura, ce qui fait de l’île la quatrième plus visitée de l’archipel derrière Tenerife, Gran Canaria et Lanzarote.