LUXEMBOURG
CLK

Comment Luxinnovation soutient les entreprises dans leur effort d’innovation

Premier point de contact pour la recherche et l’innovation au Luxembourg, l’Agence nationale Luxinnovation offre un éventail de services aux entreprises pour qu’elles puissent concrétiser des projets et des produits afin de pouvoir en tirer un bénéfice économique. Pascal Fabing, «Head of Corporate R&D and Innovation Support» chez Luxinnovation et son équipe accompagnent dans ce sens des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. A côté de la fourniture d’informations sur les programmes nationaux et européens de soutien à la R&D en passant par l’échange de bonnes pratiques, Luxinnovation met surtout aussi en relation des partenaires potentiels pour mener à bien l’innovation, tant du côté public que privé. «Bien entendu, c’est l’entreprise qui reste toujours dans le siège du conducteur», souligne Pascal Fabing tout en précisant que «ce que nous offrons est un service à la demande, beaucoup d’acteurs sont directement en contact avec le ministère de l’Economie».

La proximité serait un grand atout du Luxembourg, remarque Pascal Fabing qui est aussi secrétaire général de Taftie, l’association des Agences de l’Innovation en Europe dont le Luxembourg occupe la présidence cette année. Ailleurs, il serait plus difficile de mettre en relation les acteurs de l’innovation et de les y préparer.

A cette dernière fin, Luxinnovation propose une série de programmes de performance estampillés Fit 4 - Circularity, Digital, Growth, Innovation, Service et Start - pour les aider à mieux fonctionner et dégager ainsi des ressources pour innover. «L’innovation apporte souvent aussi une nouvelle réflexion en matière de modèle économique de l’entreprise», pointe par ailleurs Pascal Fabing, «de nouvelles chaînes de valeurs se créent, on a besoin de nouveaux canaux de communication». Luxinnovation accompagne les entreprises dans ce genre de démarches, mais aussi dans la préparation des dossiers de candidature aux aides publiques voire - un cran plus compliqué - aux fonds européens.

«Les besoins sont souvent différents. Nous disposons d’une batterie de mesures qui permet de tailler des solutions sur mesure», conclut Pascal Fabing.